Bruno Paccard aux Archives : Lyon aux mille visages

Bruno Paccard

Archives municipales de Lyon

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Expo / C’était comment le quartier Perrache et la Croix-Rousse avant la gentrification ? Qui vivait dans des abris de fortune aux abords de nos logements ? En noir et blanc ou en couleur, en argentique ou numérique, Bruno Paccard a immortalisé en photos la ville (et au-delà). Les Archives municipales lui consacrent une exposition émouvante.

1992. La volée d’escalators qui descendent de la gare de Perrache vers un cours Charlemagne pas encore rénové et des cabines téléphoniques au pied des immeubles ; la rue Delandine qui longe encore la prison et non la fac catho. À cette époque-là, le photographe, né en 1946, s’installe dans le quartier de Perrache et en saisi les ombres, les rues désertes la nuit. Plus tôt, en 1969, croix-roussien, il saisit la montée de la Grande-Côte avant, sept ans plus tard sa démolition et ces champs de gravats, véritable témoignage de la transformation de la ville qui n’a pas encore de métro (hormis la crémaillère des Pentes) ni Cité internationale (ah le Luna Park du quai Charles de Gaulle en 1966 !) et où les voitures sont reines. La qualité du travail du Lyonnais est d’avoir su regarder avec acuité son époque, désormais révolue. Mais il se fait aussi photo-reporter à la demande précisément des Archives qui ont acquis au fil des années, certaines de ses photos. C’est ainsi qu’il s’immerge, en 2015, dans le camp de Roms de La Feyssine et capte les regards rieurs ou fatigués de Roxanna, Bella, Klaas, Maria ou du petit Saban. Cette ville c’est aussi la leur comme elle fut celle d’un livreur de sciure à vélo rue Bouteille ou d’un vendeur de cravates rue Imbert-Colomès dans les années 70.

Transformations

« Les joies, les rêves, les désirs, les élans sont en creux » témoigne la romancière Marie-Hélène Lafon face aux photos de Bruno Paccard, « il y a des émotions attachées à ces visages » dit-elle dans une vidéo où s’expriment aussi Nancy Huston ou Ernest Pignon-Ernest, que le photographe rencontre lors de leur travail dans les prisons Saint-Paul et Saint-Joseph, vides. Mais il attrape aussi des bâtiments bruts comme ces escaliers dans des monuments lyonnais en transformation (Hôtel-Dieu, musée Guimet, salle Rameau). Et ne concentre pas exclusivement sur Lyon. Figurent aussi, dans ce parcours, les campagnes environnantes et la côte d’Azur de son enfance.

Bruno Paccard, Des matières et des atmosphères, aux Archives municipales de Lyon, jusqu’au 30 septembre

à lire aussi

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 13 septembre 2023 Pour sa 5e édition, le festival de street-art Peinture fraîche quitte la halle Debourg pour investir sa voisine aux anciennes usines Fagor-Brandt. Du 11 octobre au 5 novembre, 75 artistes s'exposent sur 15 000m2.
Lundi 12 juin 2023 Le musée à l’architecture déconstructiviste accueille, jusqu’au 18 février, "Afrique, mille vies d’objets". Ces 230 objets africains, principalement datés du XXe siècle, collectés par le couple d’amateurs et marchands d’arts Ewa et Yves Develon,...
Mercredi 5 octobre 2022 Kashink détonne dans le paysage du street art depuis une quinzaine d’années. Sa pratique engagée se met au service d’un discours sur l’identité. À travers ses peintures de masques, elle nous raconte notre complexité, nous invite à l’embrasser avec...
Mardi 30 août 2022 Cinq belles expositions à découvrir en galeries ce mois-ci, pour s’échauffer le regard avant (ou pendant) le grand événement artistique de la saison, la 16e Biennale d’art contemporain, qui débutera mercredi 14 septembre.
Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Mardi 12 avril 2022 Zoom sur Elie Hammond, tatoueuse nouvelle génération qui a débuté sous l'égide de Dimitri HK avant de se forger son propre style et de devenir l'une des artistes les plus en vue du moment : la globe trotteuse sera présente à la...
Dimanche 3 avril 2022 Voici notre sélection de cinq expos à découvrir ce mois-ci gratuitement en galeries, qui ose le choc des générations et des styles : de l’école lyonnaise de peinture au street-art, en passant par la photographie de William Klein. Un point...
Mardi 15 mars 2022 Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le...
Jeudi 3 mars 2022 Mars arrive et la création contemporaine repart dans les musées et les galeries avec quelques belles affiches : William Klein, Christian Lhopital, Tania Mouraud, Thameur Mejri…
Mercredi 23 février 2022 Très loin d’être un musée de cire façon Tussaud, la nouvelle expo de La Sucrière revêt une réelle démarche artistique et permet de naviguer dans le courant de la sculpture hyperréaliste, jamais réellement structuré mais créé par des artistes...
Mardi 15 février 2022 Deux expositions personnelles, une exposition collective… Tania Mouraud connaît une forte actualité à Lyon. L’occasion de revenir sur cette figure importante de l’art contemporain.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X