Le Bosquet : un bar à cocktails qui vous veut du bien

Bar | Le Bosquet, le petit frère de l’Orangerie (LE bar à apéritifs à la française du 1er arrondissement) a ouvert ses portes le 18 octobre dernier. On lui a rendu visite dès le lendemain, vous pensez bien.

Julie Hainaut | Mardi 12 novembre 2019

Photo : © Benoît Gomez-Kaine


C'était un 19 octobre, donc. Il était 19h30, on sortait d'une dégustation de vin précédée d'un brunch ultra-copieux (et arrosé). Comprendre : grand besoin d'un break digestif. Problème : on s'est retrouvé devant le 32 rue Pasteur, là où se trouve LE nouveau bar à cocktails du 7e arrondissement, ouvert par le sympathique trio de L'Orangerie : Louis Curis, Sébastien Ravier et Emeric Mouillot. On a poussé la porte, forcément.

Derrière le zinc, Mathieu, le barman, passé par la Maison Mère et le Florian, agite, retourne, secoue les shakers à tout va. Les tables du bas commencent à se remplir, le zinc aussi, direction la mezzanine toute cosy, qui compte quatre tables et plus du double de bancs, tabourets, fauteuils et banquettes. Un coup d'œil au bar – Mathieu agite, retourne et secoue toujours les shakers à tout va – puis à la carte : les fameux apéritifs à la française d'antan de L'Orangerie sont là (dont l'excellent Farigoule), les cocktails (classiques et de saison) aussi. Aucune trace de virgin cocktail ou de mocktail (comprendre, sans alcool). On questionne Mathieu sur le sujet. Il dit ne pas avoir l'habitude (nous non plus, à vrai dire, vous pensez bien) mais relève le challenge, tout sourire (d'ici quelques semaines, la carte devrait en proposer, tout comme du « rhum sans alcool »).

Des boissons oubliées

L'ambiance est bon enfant, la musique bien choisie (comme à L'Orangerie), la déco à la tchèque (ou berlinoise) parfaite (d'anciennes têtes de lit en guise d'assise, des bancs d'écoliers retapissés, de la verdure un peu partout...), les cocktails arrivent.

C'est frais, c'est bon, c'est parfait pour le break digestif précité. Une demi-heure plus tard, re coup d'œil à la carte : des boissons oubliées, comme le Rinquinquin et le Vermouth, mais aussi le Saint des Saints, réalisé à partir de Saint-Véran, Saint-Germain, Chartreuse jaune, Ginger beer et jus de citron, qui nous titille quand même un peu. Commandé, tout comme une (copieuse) planche maison signée Le Petit Bouclard : du tzatziki, de la tapenade, du fromage de chèvre, du fromage aux noix. Il y avait du saucisson, aussi, au choix. Ou presque. « On ne propose qu'une seule planche. Si certaines personnes n'aiment pas tel ou tel dip, on le change. Mais nous n'avons pas vocation à proposer une multitude de planches différentes » explique Emeric Mouillot. De la simplicité avant tout.

Le trio a décidé de s'installer dans le fameux quartier pour « le côté populaire, afin de proposer autre chose que ce qui se fait classiquement dans les bars à cocktails. Nous entendons redonner vie aux saveurs oubliées et aux apéritifs français. La majorité de nos produits sont issus de production française. » C'est prometteur et, attention, fortement addictif.

Le Bosquet
32 rue Pasteur, Lyon 7e
Tél. 06 68 80 85 87

Du lundi au samedi de 17h à 1h
Apéritifs à 6, 50 €, cocktails à 8, 50 €

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter