Apocalypse now !

Sidérante programmation consacrée à la fin du monde au cinéma proposée par la Cinémathèque de Grenoble et orchestrée par le passionnant Jean-Pierre Andrevon, qui a sorti quelques trésors de ses malles et de sa colossale cinéphilie. Christophe Chabert

A priori, la quantité astronomique de films post-apocalyptiques tournés ces dernières années aurait pu suffire à alimenter le cycle entier consacré à la fin du monde par la Cinémathèque de Grenoble. S’il se conclut en effet par deux fleurons récents de ce sous-genre (l’affreux 2012 de Roland Emmerich et le discuté Melancholia de Lars Von Trier), le cycle est constitué de raretés piochées dans tous les âges du cinéma. Ce qui n’étonnera personne quand on aura dit que Jean-Pierre Andrevon, véritable bible du cinéma fantastique, est derrière cette sélection de haute volée, qui prouve si besoin était que la crainte d’un cataclysme ne date pas du moment où une bande de geeks en réseau ont soudain déchiffré les prophéties du calendrier maya. Dès 1916 au Danemark, un cinéaste inconnu tourne une Fin du monde muette (le film a fait l’ouverture du cycle la semaine dernière). Dans les années 50, Hollywood se saisit de la question et produit Le Monde, la chair et le diable réalisé par Ranald MacDougall, où Harry Bellafonte se retrouve seul dans un monde post-atomique, se pensant dernier homme vivant sur la terre. Dans les années 60, la pression de la censure communiste pousse les talentueux cinéastes de la nouvelle vague tchèque à se réfugier dans les métaphores fantastiques, seules capables d’accueillir leur pessimisme fondamental. C’est ce que fait Jan Schmidt dans Fin août à l’hôtel Ozone, imaginant que les derniers survivants d’un cataclysme sont en fait des survivantes qui cherchent à tout prix à perpétuer l’espèce – donc à trouver un «mâle reproducteur».

Dernier(s) homme(s)

De Christian De Challonge, on connaissait Malevil, fable post-apocalyptique un peu lourdingue que l’on a rebaptisée sarcastiquement Malvieilli. On ignorait cependant que le même Christian De Challonge, dix ans avant (1970), avait tourné un autre film qui, déjà, suggérait la fin du monde : L’Alliance. Là encore, loué soit Jean-Pierre Andrevon d’avoir sorti du grenier une telle curiosité. Démontrant son éclectisme, il complète sa sélection avec deux séries B inventives, l’une néo-zélandaise (Le Dernier survivant de Geoff Murphy, grand film au demeurant), l’autre française (Simple mortel de Pïerre Jolivet, étonnant thriller parano tourné à l’époque où le cinéaste avait encore de l’ambition) et une pure vision auteuriste de la question, le très déplaisant Temps du loup de Michael Haneke. Si même les auteurs doublement palmés s’intéressent au problème, c’est que l’heure est grave – et ce cycle, bienvenu !

Cycle La Fin du monde au cinéma
Jusqu’au 30 novembre, à la Cinémathèque de Grenoble

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 2 octobre 2023 C’est une période de transition qui s’ouvre pour la Cinémathèque de Grenoble, après un début d’année pour le moins tumultueux. Lancement d’un nouveau cycle de projections, mise en place de différents chantiers pour faire évoluer la perception de la...
Mardi 1 mars 2022 Dans le cadre de son luxuriant cycle "L’invitation au voyage", la cinémathèque de Grenoble propose de découvrir deux perles rares amplement passées inaperçues à leur sortie : "Les Naufragés de l’île de la Tortue" de Jacques Rozier, et...
Lundi 17 janvier 2022 C’est l’histoire d’un cinéaste presque assuré de décrocher sa seconde Palme d’Or mais qui, en sortant une provoc’ débile durant sa conférence de presse (...)
Mardi 21 septembre 2021 Dévoilée il y a quelques jours, la programmation de saison de la Cinémathèque de Grenoble s’articulera de septembre à décembre autour d’un cycle intitulé "La machine à parler d’amour", ponctué de plusieurs séances spéciales. Décryptage.
Mardi 29 juin 2021 Après l’édition virtuelle de 2020, la Cinémathèque de Grenoble renoue avec une forme plus classique de son Festival du film court. Tout en changeant de décor.
Mardi 29 juin 2021 Les événements organisés en plein air cet été sont longtemps restés incertains. D’où l’idée de la Ville de Grenoble d’en regrouper plusieurs à l’Anneau de vitesse. Une bonne solution ? On a posé la question à quelques-uns des intéressés.
Mardi 17 novembre 2020 Ne pas perdre le lien avec son public : c’est l’objectif premier de l’établissement grenoblois, qui renoue donc avec ses ateliers virtuels tout en se préparant à diffuser d’autres contenus en ligne.
Mardi 10 mars 2020 La Palme de l'originalité à la Cinémathèque de Grenoble : jeudi 12 et vendredi 13 mars, l'établissement programme une série de films taïwanais. De quoi surprendre... agréablement !
Mardi 18 février 2020 La Cinémathèque de Grenoble ne fait pas relâche pendant les vacances. Des cours de critiques de films y seront proposés les 21 février et 6 mars, à 13h30, par un (...)
Mercredi 27 novembre 2019 Contribuer à la diffusion d’informations précises et fiables : c’est l’un des objectifs de la Cinémathèque de Grenoble lorsqu’elle organise des ateliers Wikipédia. Peggy Zejgman-Lecarme, sa directrice, en explique le fonctionnement.
Mardi 16 mai 2017 Samedi 20 mai, c’est la fameuse Nuit européenne des musées, événement couplé en Isère à un week-end baptisé Musées en fête. On a bien lu tous les programmes des lieux qui participeront (des musées donc, mais aussi d’autres institutions culturelles)...
Lundi 19 septembre 2016 Ébauche de renouveau pour Xavier Dolan qui adapte ici une pièce du dramaturge français Jean-Luc Lagarce, où un homme vient annoncer son trépas prochain à sa famille dysfonctionnelle qu’il a fuie depuis une décennie. Du maniérisme en sourdine et...
Jeudi 25 août 2016 Un "Harry Potter", un "Star Wars", un Marvel, un Loach Palme d’or… Non non, nous ne sommes pas victimes d’un sortilège nous faisant revivre en boucle la dernière décennie, mais bel et bien face à la rentrée cinéma 2016. Une rentrée qui nous promet...
Mardi 1 mars 2016 L'auteur algérien viendra présenter à Grenoble son fameux "2084 : la fin du monde", dans lequel il n'est pas tendre avec le concept de religion. Un débat qui s'annonce passionnant. Aurélien Martinez
Mardi 1 mars 2016 Le Club et l'association Isère Gérontologie organisent une projection-débat autour du (très grand) film de Michael Haneke. Du coup, on en redit du bien. Vincent Raymond
Vendredi 5 février 2016 Celui qui avait succédé au fondateur des lieux Michel Warren en 2009 part de façon sereine vers de nouvelles aventures. On fait un rapide bilan avec lui de ses six années passées dans le fauteuil du patron, avant de connaître celui ou celle qui...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X