Théâtre municipal de Grenoble : « On est au tout début de quelque chose »

Encore des changements du côté du Théâtre municipal de Grenoble qui va accueillir deux artistes en résidence dès la saison prochaine (Pascale Henry et Julie Desprairies). Et va véritablement clarifier la nouvelle ligne artistique qui prend forme depuis plusieurs saisons.

Ça (se) cherche en matière culturelle du côté de la municipalité de Grenoble depuis l’élection de l’équipe Piolle en 2014. Et ça (se) cherche notamment autour de la question du Théâtre municipal, approchée d’abord timidement avant de devenir un axe de travail majeur pour la direction des affaires culturelles de la Ville et l’adjointe aux cultures Corinne Bernard. Avec deux décisions marquantes : celle, en 2015, de véritablement rattacher les deux théâtres du bout du cours Berriat (le 145 et le Poche) au Théâtre municipal (ils étaient auparavant gérés par le collectif d’artistes Tricycle, débarqué houleusement) ; et celle, qui a pris forme progressivement depuis deux saisons, de demander à l’équipe dirigeante de faire une programmation moins estampillée théâtre de boulevard privé – ce qui était le créneau de la salle depuis pas mal de temps.

à lire aussi : Ciel, mon Théâtre municipal de Grenoble change !

« Pour moi, un théâtre municipal doit remplir des missions de service public, et du coup il ne peut pas fonctionner comme un théâtre privé. J’étais un peu étonnée du modèle précédent : j’ai donc souhaité, avec l’exécutif mais aussi les compagnies locales, que le théâtre s’ouvre à la création, que ça devienne un outil de travail » nous avait déclaré l’an passé Corinne Bernard dans un dossier consacré à ce sujet.

Deux artistes en résidence

Des changements qui vont être encore accentués la saison prochaine et les suivantes, sous l’impulsion de la mairie qui a missionné David Aparicio, chargé des secteurs théâtre et danse à la Ville et maintenant directeur artistique en charge du projet artistique et de la programmation (du fait de l’arrêt maladie de la directrice Evelyne Augier-Serive), afin qu’il donne corps à ce mouvement. Grosse nouveauté, deux artistes en résidence vont rejoindre l’aventure à la rentrée (même si leur travail en amont a déjà bien commencé, avec notamment la rencontre ces derniers mois de nombreux professionnels du secteur) : la metteuse en scène et autrice basée à Grenoble Pascale Henry et la chorégraphe parisienne Julie Desprairies, qui bosse souvent dans la région Auvergne-Rhône-Alpes (elle avait postulé en 2015 pour diriger le Centre chorégraphique national de Grenoble – CCN).

Concernant la prog, on nous l’a assuré : fini le théâtre de boulevard, et place au théâtre plus centré sur la recherche et/ou l’émergence. Avec un soin apporté à la scène locale, aux spectacles originaux comme le propose le théâtre depuis quelques années et à l’art se donnant sur l’espace public. On sent ainsi l’envie de David Aparicio de faire de ce Théâtre municipal une place forte de la scène grenobloise, que ce soit via de nombreux partenariats avec des équipements grenoblois (le conservatoire, les bibliothèques, le CCN, le Pacifique, la Cinémathèque…) ou par la recherche de nouveaux financeurs publics pour augmenter le budget (pour l’instant de 600 000 euros, hors masse salariale).

« Il reste encore beaucoup à faire »

Toutes ces évolutions devraient être présentées au public courant juin. Et l’ont été à la presse mardi 29 mai au Théâtre 145 lors d’une conférence réunissant du beau monde sur la photo : le maire de Grenoble Éric Piolle, son adjointe aux cultures Corinne Bernard, les deux artistes en résidence Pascale Henry et Julie Desprairies et le programmateur David Aparicio. Et, dans la salle, pas mal d’acteurs culturels locaux, que ce soit des artistes ou des directeurs et directrices d’équipements culturels grenoblois. Les trois représentants de la Ville de Grenoble ont alors présenté le projet artistique et culturel de cet « équipement de service public » qu’est le Théâtre municipal pour les trois ans à venir – « affirmer le caractère public du théâtre », « donner les clés aux artistes » et « pratiquer des passerelles entre institutions et artistes » comme expliqué dans un document synthétique.

Quant aux deux artistes en résidence, elles ont longuement expliqué le rôle qu’elles comptaient jouer, et que, surtout, elles comptaient faire jouer aux autres artistes. Julie Desprairies : « On est les porte-paroles des artistes. » Elles ont aussi expliqué leur envie d’un Théâtre municipal ouvert, « que les gens sachent que l’on peut venir ici, et pas que pour des spectacles » (Pascale Henry), elles qui, pendant l’état des lieux mené ces derniers mois, ont eu « l’impression d’un théâtre qui se cherchait et d’équipements sous-exploités alors qu’il y a à Grenoble une immense vitalité culturelle » (Julie Desprairies).

« On est au tout début de quelque chose, il reste encore beaucoup à faire » dixit David Aparicio, qui annonce que l’on découvrira tout de même « des signes » du projet dès la rentrée prochaine. On scrutera ça avec intérêt au vu des ambitions affichées.


Suite à la parution de cet article, Pascale Henry a souhaité apporter deux précisions par mail. Les voici :

  • « Julie et Desprairies et moi-même avons mené une mission à l'invitation de la Ville pour formuler un certain nombre de préconisations en vue d'imaginer une reconstruction de la vie des théâtres. »
  • « Suite à de nombreuses rencontres avec les acteurs culturels et les personnels des théâtres, l'essentiel de cette tentative de reformulation repose sur un axe de toute importance : "redonner la clé aux artistes", ouvrir le théâtre à des résidences longues de compagnies qui habiteront le théâtre et le feront vivre de ce qui les agite artistiquement. Il s'agira d'inventer un partage de responsabilité de ces lieux qui reste à construire. La saison 2019/2020 sera celle de cette reconstruction. »

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 4 avril 2022 Travailleurs, forces de l’ordre, fêtards, établissements culturels et festifs, riverains… Lundi 21 mars, des dizaines d’acteurs de la nuit étaient réunis en mairie pour entendre le résultat de six mois d’enquête sur la nuit à Grenoble.
Lundi 29 novembre 2021 Après le signalement à la justice effectué par Grenoble Ecole de Management sur la circulation de GHB dans les soirées étudiantes, fin octobre, le mouvement Balance ton Bar est une déferlante. Secoués, les acteurs grenoblois du secteur tentent de...
Mardi 23 juin 2020 Après une fin de saison largement amputée du fait de l’épidémie de coronavirus qui a contraint le monde culturel à se mettre en pause dès la mi-mars, les salles de spectacles de l’agglomération grenobloise se tournent vers l’avenir. Et ont, pour la...
Mardi 9 juin 2020 Alors que la vie culturelle reprend doucement son cours avec des règles sanitaires contraignantes, la plupart des salles de spectacle françaises restent encore fermées, espérant que tout reviendra à la normale pour la rentrée de septembre et le...
Mardi 20 novembre 2018 La Ville de Grenoble vient d'inaugurer ce nouveau lieu « dédié à la jeunesse et à l’engagement ». On y était.
Mardi 5 juin 2018 La quatrième édition de la Fête des Tuiles est prévue ce samedi 9 juin sur les cours Jean-Jaurès et de la Libération. Un temps festif « pour partager et se rassembler » comme le souhaite Éric Piolle, le maire de Grenoble.
Mardi 28 novembre 2017 Le Ciel, c’est une salle de concert grenobloise mythique, qui a fermé (temporairement) ses portes en 2015. La voilà qui rouvre le temps d’un concert : comment se fait-ce ? On en a discuté avec l’association Plege qui organise l’événement,...
Mardi 28 novembre 2017 En avril 2015, le Théâtre Prémol, situé dans le quartier grenoblois Village Olympique, a été ravagé par un incendie criminel. Alors que sa reconstruction est prévue pour 2019, nous avons rencontré Elisabeth Papazian, qui depuis fait tout pour que...
Mardi 24 octobre 2017 En février 1968, Grenoble accueillait les Jeux olympiques d’hiver après s’être grandiosement transformée pour l’occasion. 50 ans plus tard, la Ville et ses partenaires célèbrent cet anniversaire en grande pompe avec une apogée prévue début février....
Mardi 4 juillet 2017 Jeudi 22 juin, le maire de Grenoble Éric Piolle présentait à Paris, au ministère de la culture, un dossier pour soutenir la candidature de la ville au label national "ville d’art et d’histoire". À peine sorti de son oral, il annonçait sa réussite...
Lundi 13 février 2017 Après les coupures du fameux "plan de sauvegarde" (comme l’annonce de la fermeture de certaines bibliothèques), Corinne Bernard, adjointe aux cultures à la Ville de Grenoble, tente de reprendre la main. Lors du conseil municipal du lundi 6 février,...
Lundi 31 octobre 2016 Fini le temps où les politiques culturelles étaient construites main dans la main avec les artistes et les professionnels ? Aujourd’hui, les élus semblent de plus en plus vouloir se réapproprier ce secteur avec, parfois, des méthodes abruptes et des...
Jeudi 21 juillet 2016 Après la prise de parole remarquée du metteur en scène français Joël Pommerat contre la politique culturelle de la Ville de Grenoble en juin dans "Libé", c’est au tour d’acteurs culturels grenoblois de prendre la plume, cette fois-ci dans...
Vendredi 10 juin 2016 Jeudi 9 juin, Éric Piolle et plusieurs de ses élus ont annoncé publiquement les contours de leur plan dit de « sauvegarde des services publics locaux ». Son but ? Faire des économies, dans tous les domaines.
Jeudi 2 juin 2016 Le metteur en scène qui vient de présenter son fabuleux "Ça ira (1) Fin de Louis" à la MC2 (c'était notre une du numéro du 18 mai) publie une tribune dans le quotidien "Libération". Son titre ? « Grenoble, la déception de l’écologie...
Jeudi 2 juin 2016 Les théâtres 145 et de Poche, qui appartiennent à la Ville de Grenoble mais étaient gérés depuis 2011 par un collectif d'artistes, sont maintenant sous la responsabilité de la directrice du Municipal. Directrice qui vient de dévoiler sa prochaine...
Mardi 26 avril 2016 Le bruit courrait depuis quelque temps, des couloirs de l’Hôtel de Ville à ceux du conseil d’administration de la MC2 : le maire de Grenoble Éric Piolle et son équipe vont baisser de 100 000 € la subvention de la fameuse scène...
Mardi 22 décembre 2015 Cette année à Grenoble, on a notamment eu droit à de la politique culturelle difficile à suivre et de l'art contemporain dans la tourmente.
Lundi 12 octobre 2015 Depuis quatre ans, le Théâtre 145 et le Théâtre de poche sont gérés par un collectif d’artistes (baptisé Tricycle) dont le cœur du projet est la création théâtrale contemporaine locale. Une aventure qui pourrait s’arrêter à la fin de la saison, la...
Mardi 9 juin 2015 Ça bouge fortement du côté du Théâtre de Grenoble, la nouvelle municipalité ayant décidé d'orienter le projet différemment. Du coup, la saison prochaine, on verra beaucoup moins de boulevard, et beaucoup plus de compagnies locales.
Mardi 2 juin 2015 C’était dans le programme du candidat à la mairie de Grenoble Éric Piolle : mettre en place « une fête de la Journée des Tuiles afin d’associer toute la population et de créer un événement festif, populaire et fédérateur ». La première édition a...
Mardi 19 mai 2015 Une fête foraine devant un théâtre ? Oui ! L'artiste Julie Desprairies investit ainsi le parvis de l’Amphithéâtre de Pont-de-Claix avec une "Foire des prairies" intrigante. On lui a du coup demandé le programme. Propos recueillis par Aurélien...
Mercredi 4 février 2015 Chaque mois, sur la radio RCF Isère, trois journalistes-animateurs réalisent une émission culturelle où, accompagnés épisodiquement d’autres journalistes (...)
Mardi 23 décembre 2014 L’award de l’élue sympa : Corinne Bernard On l’a croisée plusieurs fois (notamment en septembre pour un grand entretien) : oui, Corinne (...)
Mardi 30 septembre 2014 Quoi de neuf ? Du côté de la mairie Début septembre, nous avions rencontré Corinne Bernard, nouvelle adjointe aux cultures de Grenoble, pour causer avec (...)
Mardi 9 septembre 2014 En mars dernier, l’écolo Éric Piolle, à la tête d’une grande coalition de gauche, remportait l'élection municipale grenobloise contre Jérôme Safar, le dauphin du socialiste Michel Destot. Une toute nouvelle équipe est arrivée aux manettes dans la...
Jeudi 24 juillet 2014 Mercredi soir, Tricky, ancien Massive Attack et légende du trip hop, était attendu sous un chapiteau blindé. Sauf qu'il a oublié de venir (au sens figuré bien sûr). Sinon, on a aussi croisé Éric Piolle, le maire de Grenoble, qui a lâché quelques...
Mardi 10 juin 2014 Deuxième épisode (sur quatre) de notre série d’articles consacrés à ce que l’on découvrira la saison prochaine sur les différentes scènes de l’agglo. Avec cette semaine le Théâtre municipal de Grenoble, l’Heure bleue de Saint-Martin-d’Hères et...
Mardi 18 mars 2014 Les dimanches 23 et 30 mars se tiendront les élections municipales. Zoom en trois points sur la situation grenobloise, et plus précisément sur le sujet de la culture.
Lundi 28 novembre 2011 Outre la reprise de son spectacle Far Away jusqu’au samedi 3 décembre au Théâtre 145, la metteuse en scène grenobloise Pascale Henry propose une (...)
Lundi 16 mai 2011 Le festival Les Soirées est un véritable laboratoire d’expérimentation pour la MC2, qui s’offre ainsi liberté de ton et prises de risque louables (ce qui (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter