Aventures insulaires à la Cinémathèque

Dans le cadre de son luxuriant cycle "L’invitation au voyage", la cinémathèque de Grenoble propose de découvrir deux perles rares amplement passées inaperçues à leur sortie : "Les Naufragés de l’île de la Tortue" de Jacques Rozier, et "Anatahan" de Josef von Sternberg.

Figure aussi singulière que méconnue de la Nouvelle Vague, Jacques Rozier a cultivé tout au long de sa (courte) filmographie un sens du décalage assez unique en son genre. Dans Les Naufragés de l’île de la Tortue, il détourne ainsi ce qui aurait pu constituer les ingrédients d’une classique comédie française des années 1970 (les aventures aux Antilles de deux pieds nickelés interprétés par Pierre Richard et Jacques Villeret) pour créer un objet cinématographique poétique aussi passionnant que déroutant, qui échappe sans cesse aux conventions du genre. Agent touristique fantasque, Jean-Arthur Bonaventure projette de créer un séjour touristique où les vacanciers se trouvent livrés à eux-mêmes sur une île déserte. Un point de départ minimaliste qui sert avant tout à Rozier à explorer les moments de creux et les à-côtés, proposant de fait au spectateur une expérience parallèle à celles de ses vacanciers, embarqués dans une aventure dépaysante dont le concepteur lui-même ne semble maîtriser aucunement tenants ni aboutissants. Et si c’était cela au final, la vraie aventure ?

La reine des abeilles

S’il est aussi question de naufragés débarquant sur une île lointaine apparemment déserte dans Anatahan, le ton adopté ne pourrait pourtant être plus différent. Espace de tous les possibles chez Rozier, l’île prend à l’inverse dans le dernier film de Josef von Sternberg, tourné en 1953, la forme d’un lieu étouffant et hautement aliénant, propice aux déchaînements des passions les plus primales. Échoués sur une petite île du Pacifique, un groupe de soldats japonais, ignorant la défaite de leur pays, va voir sa cohésion malmenée par la présence d’un couple dont la femme va bientôt exercer sur eux, bien malgré elle, un pouvoir d’attraction érotique inéluctable. Intégralement tourné en studio au Japon, et narré en voix off par le réalisateur lui-même, Anatahan prend ainsi progressivement la forme d’un quasi huis clos oppressant, pulsionnel et fantasmatique, dans lequel la végétation dense renforce encore la sensation d’isolement et de claustrophobie.

Les Naufragés de l’île de la Tortue de Jacques Rozier, le 3 mars au cinéma Juliet-Berto

Anatahan de Josef von Sternberg, le 4 mars au cinéma Juliet-Berto

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 21 septembre 2021 Dévoilée il y a quelques jours, la programmation de saison de la Cinémathèque de Grenoble s’articulera de septembre à décembre autour d’un cycle intitulé "La machine à parler d’amour", ponctué de plusieurs séances spéciales. Décryptage.
Mardi 29 juin 2021 Après l’édition virtuelle de 2020, la Cinémathèque de Grenoble renoue avec une forme plus classique de son Festival du film court. Tout en changeant de décor.
Mardi 29 juin 2021 Les événements organisés en plein air cet été sont longtemps restés incertains. D’où l’idée de la Ville de Grenoble d’en regrouper plusieurs à l’Anneau de vitesse. Une bonne solution ? On a posé la question à quelques-uns des intéressés.
Mardi 17 novembre 2020 Ne pas perdre le lien avec son public : c’est l’objectif premier de l’établissement grenoblois, qui renoue donc avec ses ateliers virtuels tout en se préparant à diffuser d’autres contenus en ligne.
Mardi 10 mars 2020 La Palme de l'originalité à la Cinémathèque de Grenoble : jeudi 12 et vendredi 13 mars, l'établissement programme une série de films taïwanais. De quoi surprendre... agréablement !
Mardi 18 février 2020 La Cinémathèque de Grenoble ne fait pas relâche pendant les vacances. Des cours de critiques de films y seront proposés les 21 février et 6 mars, à 13h30, par un (...)
Mercredi 27 novembre 2019 Contribuer à la diffusion d’informations précises et fiables : c’est l’un des objectifs de la Cinémathèque de Grenoble lorsqu’elle organise des ateliers Wikipédia. Peggy Zejgman-Lecarme, sa directrice, en explique le fonctionnement.
Mardi 15 octobre 2019 Pour inaugurer son cycle consacré aux comédies américaines, la Cinémathèque de Grenoble a eu l’excellente idée de programmer coup sur coup deux des films les plus emblématiques du réalisateur John Hughes, "Breakfast Club" (1985) et "La Folle Journée...
Mardi 27 juin 2017 Le Festival du film court en plein air de Grenoble fête du 4 au 8 juillet sa quarantième édition. Si ce rassemblement dédié aux courts-métrages n’est pas le plus grand de France, il est indéniablement le plus ancien. Retour sur son histoire en...
Mardi 16 mai 2017 Samedi 20 mai, c’est la fameuse Nuit européenne des musées, événement couplé en Isère à un week-end baptisé Musées en fête. On a bien lu tous les programmes des lieux qui participeront (des musées donc, mais aussi d’autres institutions culturelles)...
Vendredi 5 février 2016 Celui qui avait succédé au fondateur des lieux Michel Warren en 2009 part de façon sereine vers de nouvelles aventures. On fait un rapide bilan avec lui de ses six années passées dans le fauteuil du patron, avant de connaître celui ou celle qui...
Mardi 30 septembre 2014 En ouverture de ses Traversées urbaines, la Cinémathèque présente le génial "Maine Océan". Où comment le plus secret des cinéastes français, Jacques Rozier, transformait les tribulations de deux contrôleurs SNCF en parcours burlesque. Christophe...
Lundi 22 octobre 2012 Cette semaine, la Cinémathèque de Grenoble fête ses 50 ans, avec un programme passionnant cherchant à éclairer ce demi-siècle consacré à la diffusion du (...)
Vendredi 5 octobre 2012 Sidérante programmation consacrée à la fin du monde au cinéma proposée par la Cinémathèque de Grenoble et orchestrée par le passionnant Jean-Pierre Andrevon, qui a sorti quelques trésors de ses malles et de sa colossale cinéphilie. Christophe...
Vendredi 1 juillet 2011 Trente-quatrième édition pour le Festival du film court de Grenoble, événement incontournable du début de l'été. Rencontre avec Guillaume Poulet, le directeur de la Cinémathèque, qui organise cette manifestation. Propos recueillis par Aurélien...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter