Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

La carte et le territoire

Que font un écrivain français (Duras) et un Président de la République française (Mitterrand) quand ils se rencontrent ? Ils parlent de leur pays, de ses reliefs, de son histoire. Ils nous parlent de nous. Nadja Pobel

François Mitterrand l’a toujours dit : il aime la France «physiquement». Il en connait les campagnes (la Charente, l’église d’Aulnay) et les villes (Paris, où il aime toujours revenir). Dans les entretiens de 1986, dont est tiré le spectacle, il réaffirme son attrait pour la géographie : «ce sont les cartes coloriées de mon enfance qui ont déterminé ma vision du monde» confie-t-il. Lui qui fut ministre de la France d’Outre-Mer, «c'est-à-dire, en fait, ministre de l’Afrique», évoque les couleurs ocre-jaune de l’Égypte et les odeurs de la forêt des Landes dont il ne peut se passer. On découvre aussi le Mitterrand humaniste ne craignant pas les vagues d’immigration que Duras aborde pragmatiquement. Et il rappelle cette réalité : la France est un pays de droite qui parfois (quatre fois en 200 ans) se prend de passion pour la gauche. Il ne faut donc pas chercher dans ce spectacle de polémique sur la vie du Président. L'affaire Bousquet, celle du sang contaminé, de l’Oratoire ou encore sa francisque n’étaient d’ailleurs pas toutes sorties de terre. Outre la géographie du monde, Mitterrand et Duras remuent leur histoire commune et leur amitié née pendant l’Occupation quand, en 1944, Jacques Morland (nom de guerre de Mitterrand) évite à l’écrivain d’être embarquée par les nazis alors que son époux Robert Antelme est déporté. C’est encore Mitterrand qui retrouvera Antelme mort-vivant dans un camp de Dachau et le fera rapatrier en France.

Le monopole du cœur

Ces années-là qui constituent la deuxième partie du spectacle sont les plus incarnées sur scène. Le dialogue commence vraiment et les mots se chevauchent car les comédiens laissent de côté le livre sur lequel ils s’appuyaient jusqu’alors. Et quels comédiens ! Marief Guittier, fidèle de Michel Raskine depuis plus de vingt ans et le novice Patrice Béghain, homme de politiques culturelles, ex-DRAC et ancien adjoint à la culture de Gérard Collomb à Lyon. Ce duo inégal sur le papier l’emporte haut la main sur la scène en bi-frontal et sous la direction bienveillante de Gilles Pastor : ils ne cherchent pas à imiter leurs célèbres personnages. Béghain EST littéralement Mitterrand presque malgré lui, un mimétisme naturel d’homme de pouvoir peut-être qui pousse à croire que ce sera l’unique rôle de sa vie. Cette histoire française s’accompagne d’images de l’INA des obsèques de Mitterrand et Duras en 1996. Les larmes des grands ce monde ont alors encore le goût amer de l’enfance en fuite.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 14 janvier 2020 Garder la noirceur initiale du conte, y injecter les tragédies modernes, déconstruire le genre... Une pièce à thèse ? Non ! Avec Blanche-Neige, son premier spectacle jeune public, Michel Raskine excelle à réunir tout les éléments foutraques dans ce...
Mardi 9 janvier 2018 Récit dont Marguerite Duras avait oublié jusqu’à l’existence — la mémoire sait être sélective pour s’épargner certaines souffrances — La Douleur raconte un épisode (...)
Mardi 24 janvier 2017 Un escroc anéantit un village et ses habitants. Sur ses terres de Bretagne, Tanguy Viel invente un drame social et ausculte la toujours vivace et forcément féroce lutte des classes.
Mardi 27 octobre 2015 Ce sont de petits bijoux que Christiane Ghanassia a traduits et adaptés : de courts récits autobiographiques de Thomas Bernhard publiés entre 1975 et 1982. (...)
Mardi 15 septembre 2015 Chez ceux qui ne l’ont jamais vue comme chez ceux qui la connaissent déjà bien, son talent hors norme et sans cesse renouvelé provoque le même étonnement. Marief Guittier le confirme à l'Elysée sous la houlette de son éternel acolyte Michel Raskine...
Mardi 8 septembre 2015 À quoi ça tient, le projet d’une mise en scène de théâtre ? Au visionnage d’un documentaire parfois, comme celui vu par Michel Raskine au dernier (...)
Mardi 8 septembre 2015 La crème des artistes internationaux (Lepage, Stein, Jarzyna pour une variation sur "Opening Night"...) a beau fouler nos planches cette saison, on aurait tort d'en oublier les pointures rhônalpines. Zoom sur les prochains spectacles de Richard...
Dimanche 31 mai 2015 Ludique et politique est le visuel de la nouvelle plaquette (une croix faite de craies fragilisées) du Théâtre de la Croix-Rousse. Ludique et politique (et du coup franchement excitante) sera sa saison 2015/2016. Benjamin Mialot
Mardi 11 novembre 2014 Sur un plateau de jeu impeccable, le metteur en scène Gilles Pastor transforme ses acteurs (et ses footballeurs !) en figurines animées au service d'un texte complexe et passionnant de Pasolini : "Affabulazione". Nadja Pobel
Mardi 4 février 2014 Constamment jubilatoire, drôle, tendu et vif, "Le Triomphe de l'amour" signe les retrouvailles de Michel Raskine avec la si brillante écriture de Marivaux. Une très grande mise en scène, comme il en a déjà tant derrière lui. Nadja Pobel
Dimanche 19 janvier 2014 Pour son 3e opus, la revue "Initiales" replonge dans l'univers cinématographique et littéraire de Marguerite Duras. Et invite dans ses pages nombre d'artistes et d'écrivains qui s'en inspirent. Jean-Emmanuel Denave
Jeudi 18 octobre 2012 Idée saugrenue mais intrigante, la rencontre en 1987 entre Marguerite Duras et Michel Platini avait donné lieu à une interview parue dans "Libération". C’est désormais une pièce de théâtre dont l’excès de formalisme ne gâche pas le plaisir de parler...
Jeudi 26 septembre 2013 Le pouvoir pour quoi faire ? Pour son retour aux Nuits de Fourvière, et en pleine période électorale (pas seulement en France !), Michel Raskine a l’audace de choisir la pièce cinglante de Thomas Bernhard, Le Président. À la hauteur de ce texte...
Vendredi 6 janvier 2012 «Vous souvenez-vous du temps qu’il faisait [quand vous l’avez rencontrez] ? - Il faisait beau». Tout ne serait donc question que de météo dans les (...)
Jeudi 3 mars 2011 Théâtre / Si jeunes soient les membres de la compagnie jeune Nöjd («heureux» en suédois), ils s'emparent avec crédibilité de "La Musica deuxième" de Marguerite (...)
Samedi 22 mai 2010 Théâtre / Quand Gilles Pastor veut parler de politique, il invite Marguerite Duras et François Mitterrand à l’Élysée. Un dialogue inattendu à découvrir du 31 mai au 8 juin. Dorotée Aznar
Mercredi 1 avril 2009 C'est les vacances, les salles de théâtre attendent patiemment le retour des écoliers pour mettre fin à leur trêve de programmation. Mais parmi les téméraires (...)
Mardi 23 décembre 2008 Dominique Blanc, comédienne, retrouve avec "La Douleur", un texte longtemps oublié par son auteur-même Marguerite Duras, les planches et Patrice Chéreau avant d'être l'héroïne au cinéma de "L'Autre" en février. Nadja Pobel
Mardi 1 avril 2008 Entretien / Gilles Pastor présente sa Conversation avec la Léa pendant le week-end Ça Tchatche ! Propos recueillis par Dorotée Aznar
Mercredi 31 janvier 2007 Entretien / À treize mois des prochaines élections municipales, Patrice Béghain, adjoint à la Culture de la Ville de Lyon dresse un premier bilan des actions culturelles menées... et de ce qui reste à faire. Propos recueilllis par Dorotée Aznar

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter