Le "Vertige" de trois artistes sans fioriture

Sarah Anton, Jacob Madamour et Thierry Lombard exposent jusqu'au 30 octobre à la 1-10 Galerie, quartier Saint-Bruno à Grenoble.

Jacob Madamour met en scène des femmes dans des photographies sophistiquées et violentes, que l’on croirait tirées de films noirs. Sarah Anton évoque en peinture le corps des femmes, l’enfantement, le sexe, dans des tableaux colorés que l’on croirait, avant d’en saisir les détails, enfantins. Thierry Lombard, artiste multicartes, propose ici des peintures multicolores invitant au voyage. Moins explicites, ses toiles répondent à celles de Sarah Anton.

Les trois artistes se réunissent à la 1-10 Galerie dans une exposition commune, intitulée Vertige. Happé par les couleurs et les contours francs du projet Acoeur de Sarah Anton, on prend le temps de décortiquer chaque détail de ses toiles, avant d’être attiré par une série d’œuvres représentants des vulves (thème très (trop ?) en vogue en ce moment), y compris des boucles d’oreilles. Issus d’une autre série, ses portraits sont remarquables.

Au milieu des tons vifs de Sarah Anton et Thierry Lombard, les photos de Jacob Madamour, texturées, sombres, violentes, détonnent d’autant plus. Des femmes dont on ignore si elles sont ivres mortes, battues, droguées, ou tout ça à la fois. Saisissant.

Vertige jusqu’au 30 octobre à la 1-10 Galerie, 11 rue Marx Dormoy à Grenoble

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 2 octobre 2023 C’est une période de transition qui s’ouvre pour la Cinémathèque de Grenoble, après un début d’année pour le moins tumultueux. Lancement d’un nouveau cycle de projections, mise en place de différents chantiers pour faire évoluer la perception de la...
Lundi 18 septembre 2023 Double actualité Drag Race dans la cuvette cet automne : la venue de Paloma, gagnante de la saison 1, à l’Ilyade, puis le show Drag Race France live au Summum avec les candidates de la deuxième saison. Plus qu’un succès, un phénomène qui braque d’un...
Mardi 5 septembre 2023 Que se passe-t-il à la MC2 ? Depuis environ deux ans, à en croire les salariés, les conditions de travail se sont fortement dégradées. « Infantilisation », « humiliation », « intimidation », « épuisement », « détresse »… Les mots employés sont très...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X