Reflets électriques

La nouvelle édition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain propose une belle brochette de films issus d’une dizaine de pays, avec notamment une flamboyante délégation espagnole. Et quelques belles surprises venues d’ailleurs… Christophe Chabert

Louons d’abord les Reflets du cinéma ibérique et latino-américain (qui n’ont pas lieu au cinéma Le Zola pour rien, salle dont la programmation est devenue l'une des plus pointues et excitantes de l’agglomération) pour une raison : offrir enfin aux spectateurs lyonnais une VO de Malveillance, le dernier film de Jaume Balaguero sorti uniquement en VF durant les vacances de Noël. L’Espagne sera de toute façon à l’honneur cette année, puisque l’ouverture du festival se fera avec l’avant-première de Eva, qui vient de remporter le Goya (le César local) du meilleur premier film. Kike Maillo, son réalisateur, s’empare d’un sujet qui rappelle inéluctablement le AI de Spielberg : en 2041, un ingénieur se voit confier la mission de créer un enfant-androïde. Si le fantastique espagnol a souvent fait des merveilles (notamment grâce à Balaguero…), il s’est rarement aventuré dans la science-fiction. D’où curiosité… Le nom de Montxo Armendariz ne dit pas forcément grand-chose aux spectateurs français ; il est toutefois depuis près de trente ans un des metteurs en scène espagnols importants. Son nouveau film, No tengas miedo, est annoncé comme un de ses plus aboutis ; il raconte comment une jeune femme de 25 ans décide de reprendre sa vie en main et d’affronter les traumas d’une enfance difficile.

La plus belle pour aller tuer

Les Reflets, c’est aussi l’occasion de revoir quelques films marquants de la saison : c’est évident avec L’Étrange affaire Angelica, le très beau dernier film (en date, car le cinéaste centenaire en a déjà mis un autre en boîte !) de Manoel De Oliveira, ça l’est moins avec le surestimé Les Acacias, caméra d’or à Cannes. Passés plutôt inaperçus en salles, il faudra aussi jeter un œil à L’Artiste (rien à voir avec The Artist, hein…) et Amador. Enfin, pas d’hésitation face à l’avant-première de Miss Bala de Gerardo Naranjo. Découvert à Un certain regard à Cannes, ce premier film mexicain est tout simplement électrisant. Une jeune femme cherche à gagner un concours de beauté, mais se retrouve, après quelques mauvaises rencontres, l’otage d’un gang sous la coupe d’un chef particulièrement brutal. Forcée à participer à leurs "opérations", elle est surtout prise au milieu d’un déferlement de violence, gunfights hallucinants que le cinéaste filme en plans-séquences virtuoses. Miss Bala fait le portrait de la société mexicaine contemporaine où le crime finit toujours par payer, tant la corruption est de tous les côtés de la loi. Grand film, grande révélation.

Les Reflets du cinéma ibérique et latino-américain
Au Zola, du mercredi 14 au mercredi 28 mars

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 4 janvier 2022 Sauf impondérables ou nouveau variant — touchons du bois — les sorties devraient reprendre une cadence "à peu près" normale dans les salles. Petit tour d’horizon de ce qui nous attend dans les premiers mois de 2022…
Jeudi 23 septembre 2021 À peine sort-on des Hallus, avant de se jeter dans Lumière, voici qu’une nouvelle brassée de festivals jaillit, réclamant de notre part attention(s) et ubiquité. Un vrai problème de riche !
Mercredi 19 mai 2021 Derrière ses portes closes, Le Zola a accueilli la semaine dernière Costa-Gavras et Michèle Ray-Gavras pour une rencontre privée exceptionnelle. Ceux-ci ont d’une certaine manière inauguré par anticipation la réouverture et la renaissance du seul...
Jeudi 25 juin 2020 Quand on a passé trois mois loin des cinémas à voir des films et séries à profusion (en perfusion ?) depuis son canapé, pourquoi reprendre le chemin des salles obscures ? En feuilletant le programme du Summer Camp du Zola, « la question, elle est...
Mercredi 29 avril 2020 Un mois et demi après la fermeture des salles, l’exploitation cinématographique traverse la pire crise de son histoire. En attendant une reprise dont nul ne se risque à fixer la date, des salles maintiennent le contact avec leurs spectatrices et...
Lundi 10 septembre 2018 C’est une tradition désormais bien ancrée dans les habitudes de rentrée du Zola : accueillir en avant-première un florilège des films présentés lors de la Quinzaine (...)
Mardi 11 octobre 2016 Chaque année, le dixième mois de l’année, rebaptisé Octobre rose, sensibilise les femmes au dépistage précoce du cancer du sein — maladie touchant une femme sur (...)
Mardi 6 septembre 2016 Programmée par la Société des réalisateurs de films, la Quinzaine des Réalisateurs cannoise s’offre une tournée de rentrée dans 40 cinémas de France parmi lesquels (...)
Mardi 7 juin 2016 Avec sa construction sophistiquée et son interprétation épurée, cette chronique d’un combat contre l’injustice de la maladie signe le retour du grand Julio Medem. Elle offre en sus un vrai rôle à Penélope Cruz, qui malgré son abondante filmographie,...
Mardi 2 février 2016 Longtemps considéré comme le “petit dernier” des festivals du Zola, intercalé entre l’historique rendez-vous du film court et les vénérables Reflets du cinéma (...)
Mardi 10 mars 2015 Si sa superbe programmation va beaucoup fureter du côté de l’Amérique latine, c’est bien l’Espagne qui va faire plusieurs fois l’événement lors des 31e Reflets du cinéma ibérique et latino-américain du Zola. Ou comment une production touchée par la...
Mardi 18 mars 2014 L’air de rien, les Reflets du cinéma ibérique et latino-américain du Zola fêtent cette année leur trentième édition. Une endurance remarquable qui ne s’accompagne (...)
Lundi 11 mars 2013 Pour leur 29e édition, les brillants Reflets du cinéma ibérique et latino-américain du Zola ouvrent en fanfare avec le dernier Almodovar, puis continuent avec un programme mêlant best of de la saison et perspectives sur les événements...
Lundi 14 mars 2011 Entretien / Michel Dulac, président de l’Association pour le Cinéma du Zola. Propos recueillis par CC
Jeudi 10 mars 2011 Laura MañaActrice chez Bigas Luna ou Vicente Aranda, Laura Maña viendra présenter son cinquième film en tant que réalisatrice, "La Vida empieza hoy", le lundi 28 (...)
Mercredi 9 mars 2011 Événement / Il y a quelques semaines, Alex de la Iglesia claquait bruyamment (mais avec classe) la porte de l’Académie des sciences et des arts (...)
Mercredi 9 mars 2011 Cinéma / Les Reflets du cinéma ibérique et latino-américain du Zola s’offrent un grand cru 2011 : normal, cela faisait longtemps que les cinémas espagnol et sud-américain n’avaient affiché une si belle et grande diversité. Passage en revue...
Dimanche 7 mars 2010 Les nouveaux Reflets du cinéma ibérique et latino-américains misent sur la curiosité des spectateurs : pas de films venant éclipser les autres par la signature de leurs auteurs, beaucoup de pays peu répertoriés sur la carte cinéphilique… CC
Mercredi 25 février 2009 Les Reflets du cinéma ibérique et latino-américain à Villeurbanne fêtent leurs vingt-cinq ans ; de retour au seul Zola, mais avec des incursions lyonnaises au Comœdia, le programme déroule une belle série d’avant-premières, d’inédits et de séances...
Mercredi 2 février 2005 Définitivement le cinéma de périphérie le plus dynamique de l'agglo, Le Zola s'offre deux événements réjouissants. En décrochant d'abord la première projo lyonnaise (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !