Place au cinéma !

Cinéma / Et si, derrière la programmation en apparence hétéroclite de l’Été en CinémaScope, se dissimulait un ou plusieurs messages subliminaux ? Comme une histoire cachée des grandes vacances… 

Chaque mardi d’été à la tombée de la nuit, la place Ambroise-Courtois se transforme en annexe de l’Institut Lumière à ciel ouvert, offrant des films voguant d’une époque et d’un genre à l’autre, sans réel fil rouge. Un esprit fantasque peut néanmoins y voir comme une parabole des vacances en famille. Tout commence avec l’espoir pour les parents de profiter des beaux jours pour se remettre pleinement au sport. Au foot, comme le toutou devenu humain du Didier d’Alain Chabat (le 27 juin à 22h) ou au tennis — en spectateur de Wimbledon voire en pratiquant — inspiré par le malheureux héros de L'Inconnu du Nord Express d’Hitchcock (le 4 juillet à 22h).

En attendant la rentrée

Mais c’est compter sans les enfants, qui réclament à juste titre qu’on s’occupe d’eux. Car tout le monde n’a pas de jeune homme au pair, à l’instar de la Victoria de Justine Triet (le 11 à 22h), et vous ne pouvez plus compter sur l’école, le collège ou le lycée pour les mettre en retenue façon The Breakfast Club de John Hugues (le 18 à 21h45)… en espérant toutefois que leur établissement n’abrite pas des profs aussi rétrogrades que dans Diabolo Menthe de Diane Kurys (le 25 à 21h45) ! Bref, priorisez votre progéniture, sans quoi elle serait capable de vous en vouloir — peut-être pas comme le pauvre gosse de Capharnaüm de Nadine Labaki (le 1er août à 21h45), qui a bien des raison de dénoncer les siens pour mauvais traitements. Pensez plutôt collectif et familial ; de toute façon, l’exemple prouve que se la jouer en couple “toi-et-moi-contre-le-monde-entier“ peut conduire à la catastrophe : demandez à la paire Bonnie and Clyde d'Arthur Penn (le 22 août à 21h15) comment s’est achevé son périple. Et si vous pensez que l’option escapade entre potes est préférable, souvenez-vous des conséquences (hors mal de crâne) pour les protagonistes du Very Bad Trip de Todd Philips (le 29 à 21h). Notre prescription ? Une séance en famille le mardi soir, c’est pas mal pour commencer.

L’Été en Cinémascope
Lyon, Rhône
Sur la place Ambroise-Courtois, du mardi 27 juin au 29 août, début entre 21h et 22h, selon tombée de la nuit.

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Cinéma...

Mardi 31 octobre 2023 Le festival Lumière vient de refermer ses lourds rideaux, les vacances de la Toussaint lui ont succédé… Mais ce n’est pas pour autant que les équipes de (...)
Mardi 31 octobre 2023 Si le tourisme en pays caladois tend à augmenter à l’approche du troisième jeudi de novembre, il ne faudrait pas réduire le secteur à sa culture du pampre : depuis bientôt trois décennies, Villefranche célèbre aussi en beauté le cinéma francophone....
Mardi 5 septembre 2023 C’est littéralement un boulevard qui s’offre au cinéma hexagonal en cette rentrée. Stimulé par un été idyllique dans les salles, renforcé par les très bons débuts de la Palme d’Or Anatomie d’une chute et sans doute favorisé par la grève affectant...
Mardi 29 août 2023 Et voilà quatre films qui sortent cette semaine parmi une quinzaine : N° 10, La Beauté du geste, Alam puis Banel & Adama. Suivez le guide !
Lundi 5 septembre 2022 Bien qu’il atteigne cette année l’âge de raison avec sa 7e édition, le Festival du film jeune de Lyon demeure fidèle à sa mission en programmant l’émergence des (...)
Mercredi 17 août 2022 Et si Forrest Gump portait un turban et dégustait des golgappas plutôt que des chocolats ? L’idée est audacieuse mais aurait mérité que le réalisateur indien de Laal Singh Chaddha se l’approprie davantage. Si l’intrigue réserve forcement peu de...
Mercredi 11 mai 2022 Alors que son film posthume Plus que jamais réalisé par Emily Atef sera présenté dans la section Un certain regard du 75e festival de Cannes, l’Aquarium (...)
Vendredi 13 mai 2022 Fruit du travail de bénédictin d’un homme seul durant sept années,  Junk Head décrit en stop-motion un futur post-apocalyptique où l’humanité aurait atteint l’immortalité mais perdu le sens (et l’essence) de la vie. Un conte de science-fiction avec...
Mardi 26 avril 2022 Les organisateurs d’On vous ment ont de le sens de l’humour (ou de l’à propos) puisqu’ils ont calé la septième édition de leur festival pile entre la présidentielle et les législatives. Une manière de nous rappeler qu’il ne faut pas tout...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X