Insomniaque - Semaine du 27 mars au 2 avril

Benjamin Mialot | Jeudi 21 mars 2013

29.03 Reperkusound #8 - Nuit 1

S'il ne fallait retenir qu'une des trois nuits composant la huitième édition du festival Reperkusound (organisé une fois n'est pas coutume au Double Mixte), ce serait celle-ci. Pour les présences à son affiche de Redshape, référence berlinoise de la techno masquée, et Dusty Kid, prodige italien de la techno vagabonde (son Lynchesque est un peu l'hymne officiel du Petit Bulletin, NDLR), tous deux invités par Ed'n'Legs dans le cadre d'une carte blanche. Et pour celle de FUKKK OFFF, le nouveau kaiser de l'électro rentre-dedans.

 

30.03 Reperkusound #8 - Nuit 2

S'il ne fallait retenir qu'une des trois nuits composant la huitième édition du festival Reperkusound (organisé une fois n'est pas coutume au Double Mixte), ce serait celle-ci. Pour la présence à son affiche de Karlit et Kabok, binôme stéphanois fraîchement reformé dont l'electro rap concon fait passer les Svinkels pour des chevaliers des Arts et des Lettres, et des Scratch Bandits Crew, platinistes lyonnais dont l'abstract hip hop fantasmagorique donne aux C2C des airs d'émules de Philippe Corti. Et pour celle de DJ Vadim, le tsar de l'électro syncrétique.

 

31.03 Reperkusound #8 - Nuit 3

S'il ne fallait retenir qu'une des trois nuits composant la huitième édition du festival Reperkusound (organisé une fois n'est pas coutume au Double Mixte), ce serait celle-ci. Pour la présence à son affiche d'Étienne de Crécy, figure de l'ombre de la French Touch première du nom (il fêtait l'an passé ses vingt ans de carrière), et de Yuksek, figure de proue de la French Touch deuxième génération. Et pour celle de Grems, le roi (volontairement) déchu de l'electro hip hop iconoclaste et du graphisme goofy.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Le festival Reperkusound annulé, de nouveaux spectacles reportés

Covid-19 | Annulés On le pressentait dès lundi, le festival Reperkusound est annulé suite aux dispositions prises par le gouvernement pour lutter contre la (...)

Sébastien Broquet | Mercredi 11 mars 2020

Le festival Reperkusound annulé, de nouveaux spectacles reportés

Annulés On le pressentait dès lundi, le festival Reperkusound est annulé suite aux dispositions prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du virus Covid-19. L'interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes jusqu'au 15 avril, prononcée dimanche soir, a sonné le glas des espoirs de l'organisateur, Mediatone : le festival qui devait se dérouler au Double Mixte du 10 au 12 avril devait accueillir près de 4600 personnes et accueillir des artistes comme Pendulum, Panda Dub, ou encore Fakear. C'est un coup extrêmement dur porté à ce producteur indépendant qui organise depuis vingt ans de nombreux concerts à Lyon : le festival Reperkusound représente la moitié de son chiffre d'affaires annuel. La Maison de la Danse a annulé deux spectacles : Marry me in Bassiani du collectif (La)Horde qui devait se dérouler les 13 et 14 mars et la soirée C'est Extra du samedi 14 mars. Les autres

Continuer à lire

24h Party People

Reperkusound | Le festival favori de la jeunesse lyonnaise qui vient souvent là découvrir pour la première fois ce genre de grand raout festif aligne une programmation (...)

Sébastien Broquet | Mardi 7 janvier 2020

24h Party People

Le festival favori de la jeunesse lyonnaise qui vient souvent là découvrir pour la première fois ce genre de grand raout festif aligne une programmation dans la lignée de ses précédentes éditions, logiquement pour la dernière fois au Double Mixte de Villeurbanne. On retrouve donc les spécialistes de la cavalcade électronique pour fosse géante, du style Boris Brejcha et Casual Gabberz, de la techno plus fine avec La Fraîcheur, les quelques grosses machines à dub de ces dernières années (Panda Dub, Kanka), les incontournables ethno-tranceux en live de Highlight Tribe, de la pop électronique avec Suzane ou Fakear, du hardcore avec deux Spiral Tribe sous patronyme R-Zac, et même Manu Chao sans Manu Chao, puisque c'est son DJ attitré, Gambeat, qui vient animer la fête sous l'égide du Radio Bemba sound-system. On guettera ces deux pistes aguicheuses : la bande de filles complètement délurées de 24hr

Continuer à lire

Paula Temple enchante le Reperkusound

Festival | Retour du vendredi 19 au dimanche 21 avril du Reperkusound, toujours au Double Mixte avec comme d'habitude du gros nom (...)

Sébastien Broquet | Mardi 9 avril 2019

Paula Temple enchante le Reperkusound

Retour du vendredi 19 au dimanche 21 avril du Reperkusound, toujours au Double Mixte avec comme d'habitude du gros nom techno à l'affiche : passons sur Len Faki, privilégions l'engagée Paula Temple et la cavalcade sans concession de Helena Hauff pour s'oublier dans les puissants kicks de la fin de nuit 1. Second soir ? On ira voir par curiosité ce que donne le nouveau live de High Tone, qui vient de sortir un curieux nouvel album opérant un virage techno qui pourrait déstabiliser les fans - ou convertir tout le monde sur le dancefloor. Ce que la paire Tambour Battant a toujours su faire avec brio et énergie. La nuit 3 comblera les nostalgiques de la grande période de la drum&bass, avec les retours un peu surprise de Aphrodite ou encore Elisa do Brasil. C'est aussi le soir où il faudra se précipiter devant le show de Eustache McQueer, pépite locale programmée sur une aguicheuse scène fêtant les vingt ans de Jarring Effects sur laquelle on retrouve également Deluge (projet hip-hop avec Rrobin) et Sale Affaire

Continuer à lire

Meute sonne la charge

Reperkusound | Une fanfare qui reprend des hits techno ? Déjà vu, mais Meute emporte le morceau tout de même. Au Reperkusound vendredi.

Sébastien Broquet | Mardi 27 mars 2018

Meute sonne la charge

Leur reprise du Man with the Red Face, anthem techno signé Laurent Garnier, les a catapulté dans le paysage de la hype et ils ne sont toujours pas ressorti du cadre. Meute, c'est de cette fanfare dont on parle, a même vite été adoptée par le maître qui les a conviés sur son festival Yeah. De la techno en fanfare ? Rien de nouveau, l'on se souvient du projet monté par Jeremy Deller, l'artiste conviant The Williams Fairey Brass Band à reprendre le répertoire acid house pour mieux montrer les convergences de ces deux musiques populaires issues de la classe ouvrière que sont la fanfare du village et l'acid house dont les raves parsemaient alors les campagnes. C'était fabuleux sur scène, surprenant sur disque. Meute, lancé en 2015 par onze barbus (ou presque) à Hambourg, s'en inspire ardemment, reprenant là encore le répertoire techno, plus contemporain il est vrai (outre Garnier, le Rej des Allemands de Âme, Every Wall was a door de N'To ou encore Miss You de Trentemøller) dans un album sorti à l'automne dernier et baptisé Tumult

Continuer à lire

Watching You à Fourvière : Merci Marie

Street Art | L’exposition Watching You au Musée d’Art Religieux de Fourvière invite le street art dans une ancienne chapelle du monument religieux le plus important de Lyon. Rencontre au sommet.

Lisa Dumoulin | Mardi 9 janvier 2018

Watching You à Fourvière : Merci Marie

Un grand chantier de réhabilitation du site de Fourvière va débuter cette année. La Basilique restera bien sûr ouverte, mais le Musée d’Art Religieux de Fourvière va fermer ses portes pour de grands travaux de restauration et d’agrandissement. Et la Fondation Fourvière a eu une idée de génie. À l’instar de la Tour Paris 13, de Rehab à la Cité Universitaire de Paris et de nombreux autres lieux qui, de plus en plus, confient leurs murs à des street artistes pour une exposition éphémère avant travaux ou démolition, le Musée d’Art Religieux de Fourvière à pris le parti d’inviter des artistes à repeindre ses murs avant le début des travaux - à priori début février, mais aucune date fixe n’a encore été précisée. Un contraste détonnant qui traduit l’ambition de la Fondation d’être en phase avec l’actualité culturelle et urbaine de Lyon, d’attirer des nouveaux publics, de moderniser son image… Et c’est réussi ! Vitraux coquins L’ancienne chapelle désacralisée est passée à la peinture fraîche, parfois sur des

Continuer à lire

Une rentrée foisonnante

Les concerts à venir | Une nouvelle salle (le Razzle, dont l'ouverture est repoussée) et un nouveau festival (Transfer) marquent cette rentrée des classes côté concerts, l'agglomération étant dotée d'une offre toujours aussi foisonnante. Faites vos choix !

Sébastien Broquet | Mardi 3 janvier 2017

Une rentrée foisonnante

Du côté des festivals Aux Nuits de Fourvière, l'on a commencé à dévoiler quelques noms : ainsi, c'est Lamomali qui ouvrira les festivités ; si ce nom ne vous dit encore rien, sachez que sont ici réunis deux virtuoses de la kora, Toumani et Sidiki Diabaté, autour de M (Matthieu Chedid) pour un projet dédié au Mali, en compagnie également de la chanteuse Fatoumata Diawara et du rappeur Oxmo Puccino (du 1er au 3 juin au Grand Théâtre). Le transversal Titi Robin sera lui en résidence à l'Épicerie Moderne pour préparer une création donnée live dans le cadre du festival, sur la scène de l'Odéon, le 5 juillet. Enfin, Vianney est annoncé le 24 juillet au Grand Théâtre. Côté Nuits Sonores, l'on peut noter les dates : du 24 au 28 mai. Et le changement de lieu : ce sera dans l’ancienne usine Fagor-Brandt, dans le quartier de Gerland. Les noms viendront plus tard. Plus proche de nous, le Reperkusound (au Double Mixte du 14 au 16 avril) a lâché une grande partie de sa programmation : des cartes blanches prometteuses, dont une à

Continuer à lire

Insomniaque

Clubbing | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 22 novembre 2016

Insomniaque

26>11>16 LE SUCRE GARÇON SAUVAGE À savourer en duo, en tandem ou en couple : cette Garçon Sauvage convie deux paires de platinistes aux sets métissés et enjoués. Une lyonnaise, les Sheitan Brothers, dont on ne sait encore ce qu'ils vont inventer pour se faire remarquer (remember leur ouverture des Jeux Olympiques l'été dernier) et l'autre parisienne, Pouvoir Magique, issue du collectif Mawimbi, pour une nuit queer et forcément très sauvage déflorée par Bolito. Paradise. 26>11>16 NINKASI SUPER DISCOUNT Le concept marketing initié dès 1996, en pleine explosion de la french touch, fait toujours autant recette... Mais comme les ingrédients sont savoureux (disco, house, pop ou techno : tout s'emmêle) on accepte sans rechigner la grande braderie, même si ça fait longtemps que De Crécy n'invente plus grand chose, même

Continuer à lire

Insomniaque : vos trois soirées de la semaine

Clubbing | 24.06.16 > NINKASI DJ VADIM Il fut le prince de Ninjatune, le roi du groove, un maître du funk et du hip-hop (avec One Self) : DJ Vadim s'est (...)

Sébastien Broquet | Mardi 21 juin 2016

Insomniaque : vos trois soirées de la semaine

24.06.16 > NINKASI DJ VADIM Il fut le prince de Ninjatune, le roi du groove, un maître du funk et du hip-hop (avec One Self) : DJ Vadim s'est réincarné en sound-system reggae à lui tout seul depuis quelques années. Assurément moins innovant qu'il ne l'a été, moins suivi également, le Russe n'en reste pas moins un DJ à la technique épatante mise désormais au service de sa passion pour les sons jamaïcains (son dernier opus sorti en février accueille Max Romeo et General Levy). Revenant. 24.06.16 > LE PETIT SALON TOM TRAGO Il est devenu une référence de la scène house ces dernières années, hébergé par le label hollandais Rush Hour où ses productions mâtinées de disco comme de sonorités de Détroit en ont fait un fer de lance apprécié des meilleurs clubs (La Machine du Moulin Rouge) et festivals (Astropolis). Ne dédai

Continuer à lire

La Femme défendue

MUSIQUES | Au milieu de la programmation atomisée du festival Reperkusound (au-delà d'un certain degré, entre Flavia Coehlo, Thylacine et Hilight Tribe, on ne peut plus parler d'éclectisme), on a retrouvé La Femme, cette petite frappe de la pop française que l'on aime tant détester.

Stéphane Duchêne | Mardi 22 mars 2016

La Femme défendue

« Une snare un peu Berlin ». Il y a trois ans, nous évoquions avec enthousiasme la montée en puissance d'une scène pop francophone (Granville, Aline, Pendentif, tout ça) dont La Femme était l'un des leaders naturels. Deux de ses membres livraient au site The Drone une interview qui, en quelques phrases dignes d'un sketch (dont celle précitée qui fait beaucoup rire) dévoilait un ego gros comme le Ritz (et à dire vrai une bêtise, pardon une naïveté guère plus mesurée). On le leur reprocha vivement : leur côte de sympathie chez les initiés plongea tel François Hollande dans un sondage du Figaro. Soyons honnête. D'une, depuis quand reproche-t-on un peu d'arrogance et de désinvolture à un groupe de rock (de John Lennon aux frères Gallagher, on a vu légèrement pire) ? De deux, Sur la planche, les pensionnaires de Born Bad Records, particulièrement impressionnants en live (se rappeler d'une prestation costumée aux Victoires de la Musique 2014 dont le service public se souviendra longtemps), une fois les micros parasites et autres aimants à phra

Continuer à lire

La programmation du Reperkusound 2016 en vidéo

MUSIQUES | La programmation de la onzième édition du festival printanier de Mediatone, programmée les 25, 26 et 27 mars au Double Mixte, vient de tomber sous la forme (...)

Benjamin Mialot | Mercredi 25 novembre 2015

La programmation du Reperkusound 2016 en vidéo

La programmation de la onzième édition du festival printanier de Mediatone, programmée les 25, 26 et 27 mars au Double Mixte, vient de tomber sous la forme d'un teaser. Au programme notamment : le retour des branleurs psyché de La Femme, des platinistes de haut vol (Scratch Bandits Crew, L'Entourloop), le beatmaker bienheureux Guts, la fan favorite brésilienne Flavia Coelho et la pop éternellement juvénile de Coming Soon. Comptez 24€ par nuit et 60€ pour le pass. http://bi

Continuer à lire

Scratch Bandits Crew, amputé mais toujours debout

MUSIQUES | Il faut qu'on vous fasse un aveu : tout cet électro-hip-hop Belle époque popularisé par Chinese Man, C2C et autres gratouilleurs de vinyles obsédés par (...)

Benjamin Mialot | Mardi 9 juin 2015

Scratch Bandits Crew, amputé mais toujours debout

Il faut qu'on vous fasse un aveu : tout cet électro-hip-hop Belle époque popularisé par Chinese Man, C2C et autres gratouilleurs de vinyles obsédés par les divas sépias, on en a ras la corbeille de fruits – c'est notre côté Joséphine Baker. Seul un crew trouve encore grâce à nos oreilles, celui des Scratch Bandits – d'ailleurs signé sur le label des Chinois de Marseille. Parce qu'il est lyonnais, et qu'on est toujours plus indulgent avec ces "groupes locaux" qui n'ont que trop souvent pour seul horizon les reliefs printaniers de Bourges. Parce qu'il fut parmi les premiers, en France, à faire voyager, à coups de cut-ups virtuoses et de samples intraçables, la culture du turntablism vers ces temps reculés où l'ont jouait du piano debout et où les jazzmen n'avaient de rides que celles imposées par leur concentration – bien qu'amputé d'une paire de mains, celle de DJ Fly, il est actif depuis une douzaine d'années. Et surtout parce qu'il est un de ceux qui le fait avec le plus de goût. Il n'y a qu'à jeter un œil aux crédits de son nouvel album, Stereo 7, pour s'en convaincre : de Bliz the Ambassador au collectif A State of Mind

Continuer à lire

Reperkusound, dix ans d'éclectisme électro

MUSIQUES | Plus versatile que jamais, le festival Reperkusound fête son dixième anniversaire avec quelques invités de marque et des créations originales. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 31 mars 2015

Reperkusound, dix ans d'éclectisme électro

On a pas mal pesté contre l'inadéquation entre l'identité visuelle des Nuits de Fourvière 2015 – des photos du Burning Man, grand-messe de la liberté individuelle, de l'autosuffisance et de la création indie qui investit chaque été le désert du Nevada – et leur programmation. Mais au moins est-elle à l'avantage du dernier jouet de la Métropole. Le cas du festival Reperkusound est plus problématique : les collages techno-animaliers qui ornent ses supports de communication, comme surgis d'un temps où le leet speak (pardon, le 1337 5|*34|<) était la dernière mode, laissent entendre qu'il ne s'adresse qu'aux teufeurs à poil long non toilettés et/ou aux ressortissants de Doucheville – là où le soleil brille si fort qu'il faut aussi porter des verres protecteurs en intérieur. Or s'il y a pas mal de ça (autrement dit de la trance, du dubstep et de l'electro house, entre autres musiques trop souvent cabotines), Reperkusound a toujours eu la qualité de son défaut : une volonté affirmée de faire entendre la chose électronique dans son acception la plus large possible. La preuve par dix C'est particul

Continuer à lire

Insomniaque - Soirées du 24 au 30 septembre

MUSIQUES | 3 RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : Dusty Kid au Kao, Lakker au Club Transbo et Roman Flügel et John Talabot au Sucre. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 23 septembre 2014

Insomniaque - Soirées du 24 au 30 septembre

26.09 Zuper! Dusty Kid a trente-ans ans. Physiquement, on lui en donnerait deux fois moins. Musicalement, au moins dix de plus. Il faut dire que ce producteur italien s'est bâti en à peine une décennie une discographie digne d'un vieux de la vieille, empilant les bangers techno au long cours (l’échappée belle America, le titanesque Lynchesque) jusqu'à distribuer gratuitement un troisième album aux airs de plan séquence sur une rave matinale – ou sur la fin de son set au Kao. La logique voudrait qu'il approche un ensemble symphonique. Il a confié bosser plutôt sur un disque «très noir et underground». Brave petit.     27.09 Haste Nous vous devons un aveu : si le collectif Haste a été recalé de notre sélection de rentrée,

Continuer à lire

Insomniaque - Semaine du 16 au 22 avril

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : Eddie Fowlkes au DV1, Moodoid au Marché Gare et la troisième nuit du festival Reperkusound. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 15 avril 2014

Insomniaque - Semaine du 16 au 22 avril

18.04 I'm Eddie FowlkesL'an passé, le documentaire Twenty Feet from Stardom a rendu un peu de lumière aux choristes afro-américaines qui, dans l'ombre des Rolling Stones et de tant d'autres, ont écrit la légende de la musique populaire anglo-saxonne. Si d'aventure un réalisateur menait pareille entreprise dans le milieu de la techno, il lui faudrait accorder une place de choix à Eddie Fowlkes, DJ natif de Detroit dont l'histoire a préféré retenir qu'il a été le colocataire de Derrick May alors qu'il a offert au genre l'un de ses premiers hits (Goodbye Kiss en 1986). Justice lui sera rendue cette semaine par le DV1. 19.04 Disquaire Day 2014Dédicaces de John Densmore (le batteur des Doors), DJ sets chez une partie des disquaires participants, concerts gratuits en fin d'après-midi... Cette année, le canal lyonnais du Record Store Day a mis les petits plats dans les grands, jusqu'à ponctuer le tout d'une soirée au

Continuer à lire

Insomniaque - Semaine du 2 au 8 avril

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : Mumdance à la Marquise, Redshape au DV1 et le label Fachwerks Records au Sucre. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 1 avril 2014

Insomniaque - Semaine du 2 au 8 avril

04.04 Polaar #7 A peine a-t-elle retrouvée le devant de la scène - avec Ritual, live aux ensorcelants accents tribaux élaboré avec les designers scéniques de WSK - que Flore repasse (partiellement) derrière, le temps d'organiser à la Marquise la septième de ses soirées Polaar, dédiées au versant le plus métissé de la bass music. Elle accueillera pour l'occasion Mumdance, Britannique parrainé par Diplo qui, s'il revendique un peu trop crânement son originalité, n'en est pas moins l'auteur, à la croisée de la techno pour soundsystem et du grime pour radio pirate, parmi les plus grisants de ces dernières années.   04.04 Redshape Qu'est-ce qui est jaune et traverse les murs ? Une banane magique. Facile. Qu'est-ce qui est rouge et écrasé contre un mur ? Une t

Continuer à lire

Insomniaque - Semaine du 19 au 25 mars

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : la soirée "La Crème de la crème" au Double Mixte, James T. Cotton au Sucre et Grems au Club Transbo. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 18 mars 2014

Insomniaque - Semaine du 19 au 25 mars

21.03 La crème de la crème Nous attendons beaucoup de La Crème de la crème, le troisième film du trublion Kim Chapiron, dans lequel des étudiants en école de commerce mettent en place un réseau de prostitution au sein de leur établissement. Nous attendons logiquement autant de la soirée éponyme qui promouvra la chose au Double Mixte. Surtout au regard de son line-up, composé de Claptone, de la superstar du remix The Magician (que de nuits passées à danser sur sa version du I Follow Rivers de Lykke Li...) et du mélodiste techno Joris Delacroix. 21.03 Macadam Mambo Analogique Residence Quel est le point commun entre entre la techno intoxiquée de James T. Cotton et la jungle bon marché de Soundmurderer & SK-1 ? Le même qu'entre la house bagarreuse de JTC, le post-punk pour série B de Charles Manier et l'abstract hip hop maxi-moelleux de Dabrye : le

Continuer à lire

The French Invasion

MUSIQUES | Tous à vos marinières ! Si The Bewitched Hands et Concrete Knives sonnent comme le meilleur de la pop anglo-saxonne, ils n'en sont pas moins les ambassadeurs d'une pop française dont le renouveau est un éternel recommencement. Et une arme fatale pour conquérir le monde. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Mercredi 21 novembre 2012

The French Invasion

Il fut une époque où la pop des régions (on n'a plus le droit de dire « provinciale », ça fait parigot) avait pour épicentres Toulouse ou Rennes. Nancy fut également un temps à la pointe, on en a encore la preuve la semaine prochaine avec le retour de Kas Product – improbable créature américano-lorraine qui fit danser jusqu'outre-Manche. Puis Clermont-Ferrand plus récemment, dans le sillage de la Coopérative de Mai. Si l'on devait aujourd'hui distinguer les deux places to be en matière de musique de jeunes, nul doute que Reims et la Basse-Normandie (Caen et ses environs) sortiraient haut la main du chapeau.   D'un côté, The Shoes ou Yuksek, Alb, The Film ou Brodinski ont déjà fait des dégâts aussi bien dans la presse que sur les dancefloors ou, comme disait Coluche, « dans les milieux autorisés ».   De l'autre, le bocage normand est actuellement en train d'accoucher d'une ribambelle de formations toutes plus sexys et créatives les unes que les autres (Lanskies, Chocolate Donuts, Da Brasilians, Jesus C

Continuer à lire

Nuits Sonores 2012 - Ten years secret stage - Nos pronos

MUSIQUES | À quelques heures du coup d'envoi du premier bouquet final de la dixième édition de Nuits Sonore (le second étant, comme vous le savez, le highly anticipated concert de New Order), prenons quelques minutes pour faire le point.

Benjamin Mialot | Samedi 19 mai 2012

Nuits Sonores 2012 - Ten years secret stage - Nos pronos

Des rumeurs plus ou moins folles voire carrément démentes circulent quant à l'identité des mystérieux Dj's qui auront l'honneur/la lourde tâche de tenir la grande scène de Brossette samedi soir pour la Ten years secret stage. Agoria Co-fondateur du festival et poster boy de la musique électronique d'ici, Sébastien Devaud ne peut pas ne pas être du lot. Probabilité : 100% Laurent Garnier Un habitué des lieux qu'on ne présente plus. Il se murmure qu'il mixera en compagnie de son collègue du dessus. En tout cas, il sera forcément là : il n'a plus de place dans son calendrier, sauf, comme par hasard, le 19 mai. Probabilité : 100% Clara Moto L'Autrichienne a droit à un portrait dans le journal frappé du sceau Red Bull qui circule sur le festival... alors qu'elle n'est pas programmée. Coïncidence ? On ne pense pas. Probabilité : 80% Daft Punk Le ouï-dire le plus invraisemblable, à tel point qu'il a depuis sa diffusion été

Continuer à lire

Reperkusounds good

MUSIQUES | Festival Reperkusound / Sept, comme les sept jours de la Création. Sept, comme les sept merveilles du monde. Sept, comme le pH de l'eau pure. Sept, (...)

Benjamin Mialot | Vendredi 30 mars 2012

Reperkusounds good

Festival Reperkusound / Sept, comme les sept jours de la Création. Sept, comme les sept merveilles du monde. Sept, comme le pH de l'eau pure. Sept, comme les sept vertus du bushido. Sept, comme les sept nains. Sept, enfin, comme l'âge du festival Reperkusound, qui se tiendra, comme de bien entendu, à l'Espace Double Mixte les 6, 7 et 8 avril prochains. De prime abord, la coïncidence est troublante. À l'aune de sa programmation, elle est d'une cosmique luminosité.  Et pour cause : jusqu'ici l’apanage des éleveurs nomades de canidés et des futurs bacheliers, l'événement s'est mué, sous l'influence de ce nombre qui justifie à lui seul l'existence de la numérologie, en un redoutable méli-mélo électronique. Oh bien sûr, l'electro-punk bas de la crête (Shaka Ponk, La Phaze), la drum'n'bass Max Havelaar (Highlight Tribe) et la house autocrate (Sebastian) y figurent toujours en bonne place. Mais de la techno hélicoïdale de Mr Nô à l'abstract hip-hop tradi-futuriste du vétéran nippon

Continuer à lire

Le kid de Cagliari

MUSIQUES | Dusty Kid, Paolo Alberto pour l'état civil, devait à l'origine se produire en compagnie de Jennifer Cardini à la Plateforme le 21 janvier 2012, avant que le (...)

Benjamin Mialot | Vendredi 17 février 2012

Le kid de Cagliari

Dusty Kid, Paolo Alberto pour l'état civil, devait à l'origine se produire en compagnie de Jennifer Cardini à la Plateforme le 21 janvier 2012, avant que le hasard (ou un mystérieux saboteur ?) n'en décide autrement via la rupture d'un câble d'alimentation EDF et le blackout de six heures qui en a résulté. La soirée a depuis été reprogrammée, Timid Boy remplaçant au passage la butch qui, avec Chloé et Ivan Smagghe, fit les belles heures du Pulp à Paris : ce sera pour samedi 25 février, toujours sur la plus imposante péniche du quai Augagneur. Le problème, cette fois, c'est que vous serez accueilli par un panneau sold out et, avec un peu de chance, des revendeurs à la sauvette. Que cela ne vous empêche pas de vous intéresser aux deux albums de cet Italien surdoué (au sens littéral : il a fêté son dixième de siècle en attaquant le conservatoire de piano directement en sixième

Continuer à lire

Trois bonnes raisons d’aller à Reperkusound

CONNAITRE | Alternatif et récréatif, le festival Reperkusound s’installe ce week-end au Double Mixte. On y va pour écouter des artistes obscurs ou décalés, des électrons ivres de sons extrêmes qui font sortir des dancefloors bien peignés. Stéphanie Lopez

Dorotée Aznar | Mercredi 31 mars 2010

Trois bonnes raisons d’aller à Reperkusound

Si la programmation de cette cinquième édition de Reperkusound met son côté punk-rock au vestiaire pour privilégier l’électro, ce n’est pour autant pas l’électro «privilège» de la scène, disons, Versaillaise, qui s’accapare le gros de l’affiche. Plutôt des artistes punk-rock dans l’esprit, treillis-casquettes de sortie, avec des groupes engagés comme La Caution ou Oddateee, des junglists puristes comme Roni Size, des dubbers d’orage comme Brain Damage… Hip-hop, techno, dubstep : la programmation sans tambour ni paillettes du Reperkusound offre à sa manière une version printanière du Riddim Collision. Trois bonnes raisons d’y aller. ODDATEEERude boy définitivement nourri au grain hip-hop première vague, pionnier enragé du groove sur macadam, Oddateee n’a rien à envier à Eric B ou Chuck D, si ce n’est peut-être leur notoriété. Son dernier album, «Halfway Homeless», n’est pas seulement le fruit des errances d’un prince autoproclamé à demi SDF, c’est la synthèse parfaite du hip-hop east coast, de l’électro indus et de l’ambiance de «joint parties» captée dans les squats new-yorkais que ne fréquenteront jamais Pharrell ou Jay Z. Le brûlot d’un héros underground qui, sur scèn

Continuer à lire

Stars 90

MUSIQUES | Festival / «Lyon va trembler» annonce le slogan de Reperkusound 2008. Si, effectivement, Lyon tremble au son des concerts de cette troisième édition alors (...)

Stéphane Duchêne | Jeudi 17 avril 2008

Stars 90

Festival / «Lyon va trembler» annonce le slogan de Reperkusound 2008. Si, effectivement, Lyon tremble au son des concerts de cette troisième édition alors qu’elle se déroule à Chassieu, il y a de quoi s’inquiéter. Car l’ambitieux festival de Mediatone après sa belle réussite de l’an passé (7000 spectateurs) nous ressert encore la crème du gros son, avec plein de genres qui finissent en «-core» (hardcore, funkcore, ohouiencore) mais riment le plus souvent avec «acouphènes». Un Reperkusound décliné en deux modes et en deux soirs, Reperkurock, d’abord, pour le binaire qui tache et Electrokusound, ensuite, pour l’électro qui déchausse les dents. Simple souci formel, puisqu’on aimera généralement le tout, composé d’une armada de groupes à découvrir mais aussi des valeurs montantes telles que Karlit & Kabok ou Dead Sexy Inc. Et pour attirer le chaland alternatif, le gros son se déclinera également sous la forme de «gros» noms : on retrouvera par exemple un revenant de taille en la personne de Goldie. Une éternité en effet qu’on n’avait pas eu de nouvelles de celui que l'album Timeless (1995) avait propulsé roi de la jungle. L’homme aux crocs dorés était alors si branché qu’i

Continuer à lire