Être et Lavoir

Le Lavoir public, lieu d'art et de vie berlinois par excellence, a récemment fait appel au financement participatif pour renflouer son budget. Alors que le slogan «arm aber sexy» ne lui est jamais si bien allé, Olivier Rey, l'un de ses deux fondateurs, découvre les limites du projet. Valentine Martin

Né d'une rencontre entre le Club Théâtre, la fondation abbé Pierre pour le logement et la mairie du 1er arrondissement, le Lavoir public ouvre ses portes en 2012. L'idée est simple : créer un laboratoire artistique qui soit à la fois un vrai théâtre et un lieu à dimension plus festive, comme en regorge dans la capitale allemande.

Ce mélange de formes qui permet de croiser les gens est cher à Olivier Rey, metteur en scène dudit Club. Il signe donc avec la mairie un contrat initial, qui permet à son collectif de s'installer au Lavoir pour 365 jours. Le côté éphémère du lieu crée une émulsion et très vite le public afflue. Tellement qu'à la fin de l'année, le contrat se transforme en convention d'occupation triennale avec la mairie.

En 2015, le Lavoir a écrasé le nom de l'association de départ. Une année d'autant plus charnière qu'il change aussi d'équipe, Julien Ribeiro, l'autre fondateur de l'association, ayant décidé de quitter l'aventure pour poursuivre un projet personnel. Reste donc à la barre Olivier Rey, qui doit faire face à un criant manque de moyens.

Pas Byzance

Car si l'année 2014, a vu sa programmation avant-gardiste (sur les questions de genre, le numérique, la performance...) couronnée d'un succès grandissant, Le Lavoir a en réalité peu de marge financière. Autofinancé à hauteur de 85%, le lieu devait trouver au minimum 4000 euros pour pouvoir rentrer dans ses frais. C'est à ce moment là qu'est intervenue la plateforme de financement participatif Ulule, où le montant désiré a rapidement été récolté, grâce à la fidélité des habitués.

Olivier Rey respire, mais sait que le lieu reste précaire : «Garder le Lavoir ouvert est un combat de tout les instants» explique-t-il. L'exigence artistique a un prix. Comme un mal nécessaire, l'équipe a aussi revu à la hausse les tarifs de certains spectacles. Dans une volonté de rester un lieu accessible, le prix d'adhésion et les tarifs du bar ne bougent pas. Il n'empêche que ces quelques euros grattés çà et là permettront de mieux rémunérer les artistes.

D'une manière générale, et bien qu'il s'en défende («Je ne fais jamais de promesses» avoue avec sérieux Olivier Rey), le Lavoir entend rester fidèle à ses engagements de départ – émergence, accessibilité au plus grand nombre, pluridisciplinarité – et garder sa liberté de ton. Avec comme ligne directrice, toujours, la fameuse règle de Brecht, qui veut toute performance doit à la fois instruire et divertir.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 24 février 2021 Quel avenir pour le Lavoir Public ? Les candidats à sa reprise ont jusqu’au 16 avril pour se faire connaître auprès de la mairie du 1er arrondissement, qui a présenté l’appel à projets en conseil d’arrondissement le 17 février dernier. Avec pour...
Vendredi 10 juillet 2020 Y être allé, y aller, y retourner. L'Ardèche, quasi deux fois moins peuplée que la ville de Lyon, n'offre pas "que" des balades en kayaks et la copie de la Grotte Chauvet. C'est aussi une terre qui choie ses artistes à commencer par le peintre naïf...
Mardi 28 janvier 2020 Olivier Rey, directeur du Lavoir Public, annonce son départ en septembre prochain, à l'occasion du renouvellement de la convention entre le lieu et la mairie du 1er.
Mardi 7 novembre 2017 Homme de théâtre, agitateur de talent, il dirige de main de maître Le Lavoir Public, l'un des lieux les plus excitants de la ville, où il a mis en scène un Huis clos qu'il a dépoussiéré, et où il organise quelques fêtes mémorables. On lui...
Mardi 24 octobre 2017 Transposant Huis clos dans un nightclub, Olivier Rey utilise au mieux son espace incongru et donne une nouvelle fraîcheur à un texte vieillissant.
Mardi 28 juin 2016 Le Transbordeur métamorphose son espace extérieur pour la 5e édition des Summer Sessions, du 29 juin au 29 juillet. Un mois de fêtes outdoor sous toutes ses formes : des apéros graphiques au clubbing, voici notre sélection.
Vendredi 6 février 2015 A la veille de son anniversaire (célébré le 7 février le temps d'une Arm Aber Sexy, du nom de son emblématique before), le plus Berlinois des lieux nocturnes (...)
Mardi 20 mai 2014 Depuis son ouverture, le Lavoir s’est imposé comme un lieu incontournable en matière d'expérimentation artistique et festive - en dépit de sa fermeture à (...)
Mercredi 8 février 2012 La première soirée théâtre au Lavoir public aura lieu ce soir 8 février à 20 heures. La soirée intitulée «Gilles Deleuze bonsoir» invite à découvrir : «un Gilles (...)
Jeudi 2 février 2012 Pour 365 jours, Olivier Rey et Julien Ribeiro ouvrent dans un ancien lavoir le «Club Théâtre», un espace de spectacle vivant transversal. Ni une friche bordélique, ni une institution trop policée, soit exactement l'aventure un peu floue qui manquait...
Jeudi 1 décembre 2011 C’est dans l’air. Les artistes, citoyens hautement revendiqués, semblent plus que jamais assoiffés de questionnements politiques. Sur les écrans, le (...)
Lundi 9 novembre 2009 Portrait / Olivier Rey est metteur en scène. À 33 ans, il fait partie de la jeune garde qui a envie de bousculer les codes. Avec L’Achat du cuivre, présenté au Théâtre le Point du Jour, il propose une réflexion sur le théâtre, le jeu, l’engagement...
Mercredi 10 octobre 2007 Table ronde / Il fallait y penser, le théâtre des Ateliers l'a fait. Ce n'est plus un, mais quatre metteurs en scène qui prennent leurs quartiers au théâtre : Gilles Chavassieux, Simon Delétang, Catherine Hargreaves et Olivier Rey. Qu'est-ce que...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X