Into the wild

Même s'il dilue la force de ses premiers films dans une mise en scène parfois attendue, Sean Penn confirme qu'il est un cinéaste important avec ce road-movie existentiel sur les traces du cinéma américain des 70's. Christophe Chabert

La légère déception ressentie face à Into the wild est facile à expliquer. Depuis qu'il a décidé de passer derrière la caméra, Sean Penn s'est transformé en poète d'une Amérique éternelle qu'il contemple avec un romantisme noir et élégiaque, empruntant parfois les codes du cinéma de genre pour mieux les renverser au profit de la tragédie de ses personnages. Indian runner, Crossing guard et surtout le fabuleux The Pledge plaçait l'homme au milieu d'une nature qui rendait peu à peu dérisoires ses obsessions, ses peurs et ses passions. Into the wild prend les choses dans l'autre sens, ce qui est beaucoup plus attendu : Christopher MacCandless (Emile Hirsch, fantastique, paie de sa personne pour être à la hauteur du personnage) refuse la vie de petit-bourgeois qui lui tend les bras et décide de partir à l'aventure. Entre clochard céleste à la Kerouac et retour à l'état de nature façon Thoreau, il devient Alexander Supertramp, et arpente l'Amérique avec pour destination finale l'Alaska, choisie à cause de son environnement sauvage et hostile. Sean Penn pose donc de nouveau l'opposition nature/culture, mais c'est à nouveau quand il revient vers l'humain qu'il réussit son pari.

Sur la route

Car les nombreuses cartes postales qui relient les étapes de ce road-movie font figure de dépliant exotique naïf, et les réflexions philosophiques de MacCandless confirment le peu de distance du cinéaste envers cette idéologie sournoise des "vraies valeurs". Là où le film surprend, et s'avère même par moments sublime, c'est quand il oppose à sa figure de héros idéaliste de simples Américains qui tous perçoivent le piège dans lequel il s'enfonce. Un couple de hippies vieillissants, un petit fermier magouilleur (étonnant Vince Vaughn), une jeune fille amoureuse, un sexagénaire endeuillé (le plus beau passage du film, absolument bouleversant) : tous regardent MacCandless comme un garçon emporté par sa fougue («Tu es jeune» lui dit-on, et cela suffit à lui faire sentir son inconscience), fuyant des fantômes en se réfugiant derrière de grandes idées de sagesse. Le style de Sean Penn s'assagit alors (malgré sa longueur, le film ressemble parfois à un assemblage de bandes-annonces) et laisse entrevoir un tout autre projet. Car, plus que le véritable MacCandless, Penn semble chercher ses propres origines de cinéaste dans les spectres du cinéma des années 70 : Monte Hellman, Dennis Hopper, Sam Peckinpah, Michael Cimino, autant d'aïeux revendiqués qui ont eux aussi disparu dans la nature, happés par une sauvagerie nommée système hollywoodien puis recrachés en marginaux échoués que Sean Penn ressuscite le temps d'un film, dont on excuse du coup le lyrisme un peu appuyé.

Into the wild
De Sean Penn (ÉU, 2h27) avec Emile Hirsch, Catherine Keener, Vince Vaughn...

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 2 mai 2017 de Jordan Peele (É-U, int. -12 ans, 1h44) avec Daniel Kaluuya, Allison Williams, Catherine Keener…
Mardi 11 octobre 2016 Fidèle à lui-même, le Raoul collectif questionne les grands maux de l'époque (propriété, consommation, politique) mais reste à la surface de ses sujets dans un décor trop strict. Avant une envolée finale enfin belle et absurde.
Jeudi 12 mai 2016 Le 47e opus de Woody Allen-réalisateur semble avoir été taillé sur mesure pour effectuer l’ouverture de la 69e édition du festival de Cannes : glamour, artifices et nostalgie des vieilles bobines s’y bousculent. On passe un charmant moment, sans...
Mardi 13 janvier 2015 De Jean-Marc Vallée (ÉU, 1h56) avec Reese Witherspoon, Gaby Hoffman, Laura Dern…
Mardi 15 juillet 2014 D’Olivier Assayas (Fr, 2h03) avec Juliette Binoche, Kristen Stewart…
Mardi 15 juillet 2014 Pour son premier long métrage, Thomas Cailley a trouvé la formule magique d’une comédie adolescente parfaite, dont l’humour est en prise directe avec la réalité d’aujourd’hui. Il dispose d’un atout de choc : Adèle Haenel, actrice géniale révélant...
Mardi 1 avril 2014 Quelque part entre son compatriote Rufus Wainwright pour la voix de crooner un rien affectée, le Vandaveer originel pour ce timbre si particulier et cet (...)
Mardi 17 décembre 2013 Ben Stiller passe à la vitesse supérieure en tant que réalisateur avec ce modèle de comédie romantique d’une classe visuelle permanente, où il s’agit de faire d’un héros du quotidien le vestige d’une époque en train de disparaître. Christophe...
Jeudi 31 octobre 2013 Une semaine après Scarface, le Cinéma Lumière propose de redécouvrir son pendant tourné dix ans plus tard, L’Impasse, toujours avec De Palma derrière la caméra et (...)
Lundi 28 octobre 2013 De David Gordon Green (ÉU, 1h34) avec Paul Rudd, Emile Hirsch…
Mercredi 6 mars 2013 Étrange et beau film de Julian Roman Pölsler adapté d’un classique de la littérature autrichienne, où une femme se retrouve seule et coupée du monde, tiraillée entre son humanité et le retour à l’état de nature. Christophe Chabert
Mardi 29 janvier 2013 De Ruben Fleischer (ÉU, 1h52) avec Josh Brolin, Ryan Gossling, Sean Penn…
Mercredi 29 ao?t 2012 À 77 ans, William Friedkin prouve qu’il n’a rien perdu de sa rage corrosive avec cette comédie très noire autour d’une famille de Texans dévorés par une même cupidité. Cru et violent, génialement écrit et servi par un casting parfait. Christophe...
Jeudi 24 mai 2012 On se demande encore ce qui a motivé Walter Salles a porté le roman de Jack Kerouac à l'écran, tant son adaptation tombe dans tous les travers du cinéma illustratif, académique et laborieux. Christophe Chabert
Mercredi 6 juillet 2011 Sean Penn en rocker glam vieillissant et déprimé qui part à la recherche du tortionnaire nazi de son père mort : c’est l’improbable, déroutant et en fin de compte attachant nouveau film du réalisateur d’Il Divo. Christophe Chabert
Mardi 2 novembre 2010 De Jake Scott (ÉU, 1h50) avec James Gandolfini, Kristen Stewart…
Mardi 26 octobre 2010 De Doug Liman (ÉU, 1h46) avec Sean Penn, Naomi Watts…
Mercredi 8 septembre 2010 De Floria Sigismondi (ÉU, 1h45) avec Kristen Stewart, Dakota Fanning, Michael Shannon…
Mardi 15 septembre 2009 D’Ang Lee (ÉU, 2h02) avec Demetri Martin, Emile Hirsch, Liev Schreiber…
Jeudi 26 février 2009 Un Sean Penn irrésistiblement solaire illumine ce biopic en définitive assez convenu, paisible renoncement consensuel d’un Gus Van Sant en petite forme. François Cau
Dimanche 15 juin 2008 De Larry et Andy Wachowski (ÉU, 2h07) avec Emile Hirsch, Christina Ricci, Matthew Fox, John Goodman…

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !