Resta Fary à la Bourse du Travail

Fary

Bourse du Travail

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Humour / Deux ans après son spectacle Hexagone — tendre réflexion sur la question de l’identité par un enfant issu de l’immigration— c’est empli d’observations plus intimes que Fary revient sur scène, à la Bourse du Travail, pour (se) livrer à son troisième spectacle : Aime moi si tu peux. 

Un style toujours sophistiqué — tantôt drapé samuraï, tantôt dark Jedi — et l’éloquence d’un slameur des temps modernes (Fary est d’ailleurs le premier artiste non musical à s’être saisi du micro de la chaîne allemande Colors pour dénoncer le racisme et le délit de faciès), l’humoriste aux dix ans de métier, prouve avec son nouveau spectacle qu’il est plus dans le game que jamais, devenu l’un des noms les plus prestigieux du stand-up français. 

à lire aussi : Au Complexe, standing for Morgane Berling

Délaissant pour un temps les thématiques ardentes de la discrimination, de la religion ou de l’identité (on retiendra son sketch poignant et corrosif Salut les Blancs aux Molières en 2019) — au profit du mythe amoureux, Fary décide de se glisser dans l’intime, et réussi le pari périlleux de faire d’un sujet a priori éculé, un véritable bijou de poésie et d’autodérision. « J’avais cette appréhension d’être réduit à certaines thématiques. Ce spectacle vient montrer que je peux parler de choses plus universelles, avec toujours des sujets politiques en fond » expliquait-il récemment à Sonia Devillers sur France Inter.

Infidèle endurci

Avec son flegme caractéristique, il décortique les normes tacites instaurées dans le couple, à travers le récit d’un trentenaire — abîmé par la tromperie et infidèle endurci — qui découvre la vie à deux. Fary ruse de son "Je" pour faire glisser les identités, rendant alors sa première personne universelle et poreuse, évitant ainsi les clichés d’un récit amoureux hétéro-barbant. Plus poétique que polémique, le stand-uppeur à dreadlocks nous rappelle que l’humour est un art à manier avec délicatesse. Excluant le trash, il s’empare pourtant des sujets actuels avec adresse et légèreté pour jongler toujours avec plusieurs formes de vérités.

Fary, Aime moi si tu peux
À la Bourse du Travail le dimanche 30 mai

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Scènes...

Mardi 28 mars 2023 Un nom douillet, une verve grivoise, crue, parfois joliment obscène : Doully — celle qui surnomme son public « ses p’tits culs » — passe deux fois en région ce mois-ci, nous voici ravis.
Lundi 10 octobre 2022 Le spectacle vivant est un des rares moment où l’on ne fait qu’une chose à la fois. Pour le public, du moins... Car Les Rois Vagabonds, eux, jonglent entre les disciplines durant plus d'une heure. Leur "Concerto pour deux clowns" est joué au Grand...
Lundi 5 septembre 2022 Impossible d’attaquer la saison 2022-23 sans regarder dans le rétroviseur de la saison précédente qui a permis de constater que les spectateurs ne sont pas tous revenus dans les salles et encore moins démultipliés face à l’offre exponentielle. De...
Mardi 26 avril 2022 Sur les planches ou au cinéma (Au poste, Problemos…), Marc Fraize est un artisan. Auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire, il porte le rire loin des standards et  de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité. Son...
Mardi 12 avril 2022 Non labellisé Scènes Découvertes, mais enfin aidé par la Ville, le Théâtre de l’Uchronie, au cœur de la Guill’, défend depuis 2014 des récits imaginaires et oniriques. Les pieds beaucoup plus sur terre que satellisés.
Mardi 29 mars 2022 Dans un spectacle dérangeant et éblouissant, Alice Laloy renverse les codes du roman de Pinocchio et s’attache au moment de sa transformation. Un des grands spectacles du dernier Festival d’Avignon ; de surcroît accessible aux enfants.
Mardi 15 mars 2022 Après son premier one-man-show dans lequel le prince des potins, Tristan Lopin, nous comptait ses déboires amoureux, l’humoriste revient avec un seul en scène brut, décapant et authentique, le 1er avril, à la Bourse du Travail.
Mardi 15 mars 2022 Pas simple de restituer Pialat au théâtre tant il a éclaboussé le cinéma de son génie à diriger les acteurs. Dans ce spectacle énamouré adossé à À nos amours, Laurent Ziserman parvient à saisir l’infinie justesse qui émanait des films du...
Mardi 1 mars 2022 Avant de présenter Un Sacre aux Célestins en mai, Lorraine de Sagazan propose au Point du Jour une plus petite forme, La Vie invisible, conçue avec le même auteur Guillaume Poix. Où il est question de la perception d’une pièce par un malvoyant....

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X