Tour d'horizon de la saison

Live! The Realest MC

Maison de la Danse

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Danse / Pas de gueule de bois à craindre après la Biennale de la Danse en septembre : la saison se poursuivra sur un rythme trépidant.

Urbanités

Les danses urbaines ont aujourd'hui un sens tellement large qu'on ne sait plus trop de quoi il s'agit. Qu'importe ! À Lyon, elles iront du hip-hop au 12e Festival Karavel (du 10 octobre au 4 novembre, avec des invités prestigieux comme Bruce Ykanji, Jann Gallois, Bianca Li...) ou du chorégraphe américain Kyle Abraham (du 11 au 13 octobre à la Maison de la Danse) jusqu'au krump de la jeune Nach (du 8 au 9 mars à la Maison de Danse) et aux rituels urbains rocks de l'incontournable Hofesh Shechter. Ce dernier, dans Grand Final pour dix danseurs et six musiciens (du 15 au 19 janvier à la Maison de la Danse), évoquera rien moins qu'une sorte d'état apocalyptique du monde actuel, entre attentats, frontières murées et guerres.


Les grands récits

Danse et narration ne font pas toujours bon ménage, mais cette année la Maison de la Danse, notamment, se risque aux grands récits et aux grands ballets ! Avec par exemple : Noé conté par Thierry Malandain et le Ballet de Biarritz (du 18 au 22 décembre), le classique Don Quichotte revu et corrigé par la Compagnie Nationale de Danse d'Espagne et ses... cinquante interprètes ! (du 8 au 13 février), la transposition de la fable d'Ibsen Peer Gynt par le Suédois Johan Inger et le Ballet Theater Basel (du 12 au 17 mars)... Et, cerise sur le gâteau, William Kentridge présentera, avec une compagnie de marionnettistes, sa mise en scène de l'opéra de Monteverdi, Le Retour d'Ulysse (du 29 mars au 4 avril).

Si vous avez envie de légèreté et d'humour, sachez que l'étonnante Sud-Africaine Dada Masilo relira la Giselle de Théophile Gautier, avec force percussions et ancrage dans le présent (du 3 au 7 octobre).


Sûres pointures

Deux gros calibres, au moins, à l'affiche de cette saison danse ! L'israélien Ohad Naharin, avec la Batsheva Dance Compagny, présente son Last Work (2015) à la Maison de la Danse du 28 novembre au 1er décembre. Une pièce ample pour dix-huit interprètes qui est à nouveau une ode au mouvement et qui « emmerde la symétrie ».

Et du côté de l'Opéra, le Ballet ne cessera en avril (du 4 au 19 avril) d'arpenter l'œuvre néo-classique du tchèque Jiří Kylián. Avec deux reprises : Bella Figura et Petite Mort. Et quatre inédits pour le Ballet : Falling Angels, Wings of Wax, Gods and Dogs et 14'20''.


Postmodern Dance

Aux États-Unis, dans les années 1960, la postmodern dance remet les compteurs à zéro et s'en va danser sur les toits de New York, accueillir des pratiques amateurs, envoyer paître la figure de l'artiste romantique... La Maison de la Danse et l'Opéra nous font redécouvrir ce mouvement libérateur et vivifiant à travers un Archipel et deux de ses grands acteurs : Trisha Brown (Hommage à Trisha Brown par le Ballet de l'Opéra à la Maison de la Danse du 24 au 26 janvier) et Merce Cunningham (soirée anniversaire Cunningham à l'Opéra du 9 au 11 novembre). Au printemps, le Ballet de Lorraine rendra encore hommage à Cunningham avec Rain Forest, et présentera une pièce de Miguel Gutierrez en écho avec l'œuvre de Cunningham (du 8 au 9 avril à la Maison de la Danse).


Moi-jeu

En lançant il y a trois ans ce drôle d'événement qu'est le Moi de la Danse, les Subsistances ont touché juste en installant la danse dans la durée (un mois, et des rencontres-discussions avec de grands acteurs de la danse contemporaine) et dans l'une de ses problématiques essentielles : l'exploration de l'identité (individuelle et collective) à travers le corps et l'intime. Le programme de la 4e édition (du 23 janvier au 10 février) est tout bonnement somptueux ! On y retrouvera notre chorégraphe fétiche et d'origine américaine, Mark Tompkins pour un solo introspectif et émouvant, sur des tubes pop rock. Mais aussi le jeune collectif Es, le chorégraphe suisse Thomas Hauert (dont on ne pense que du bien), et... Jan Fabre ! L'artiste flamand présentera un solo masculin (habituellement il concocte ses solos pour ses muses), Attends, attends, attends..., dialogue imaginaire entre un fils et son père.

Aux limites de la danse, on notera aussi que les Subsistances présentent en novembre (dans le cadre de leur Best off) trois pièces remarquables, signées respectivement Tânia Carvalho, Steven Cohen et David Bobée & Ronan Chéneau.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 10 octobre 2022 Le spectacle vivant est un des rares moment où l’on ne fait qu’une chose à la fois. Pour le public, du moins... Car Les Rois Vagabonds, eux, jonglent entre les disciplines durant plus d'une heure. Leur "Concerto pour deux clowns" est joué au Grand...
Mercredi 5 octobre 2022 Kashink détonne dans le paysage du street art depuis une quinzaine d’années. Sa pratique engagée se met au service d’un discours sur l’identité. À travers ses peintures de masques, elle nous raconte notre complexité, nous invite à l’embrasser avec...
Mercredi 5 octobre 2022 La hype de la cave-bondée-comedy-club a enfin gagné Lyon. La recette ? Un bar, un resto, ou n’importe quel lieu culturel, une cave mal éclairée (une pièce (...)
Lundi 5 septembre 2022 La librairie Michel Descours organise le dimanche 11 septembre un véritable petit festival littéraire avec des rencontres, des lectures, des signatures… (...)
Lundi 5 septembre 2022 Agir contre l’exclusion des personnes en grande précarité, c’est la raison d’être de l’association La Cloche. En mettant l’humain au centre de tout considération, elle déploie ses actions dans toute la France et notamment à Lyon.
Lundi 5 septembre 2022 Bien qu’il atteigne cette année l’âge de raison avec sa 7e édition, le Festival du film jeune de Lyon demeure fidèle à sa mission en programmant l’émergence des (...)
Mardi 30 ao?t 2022 Cinq belles expositions à découvrir en galeries ce mois-ci, pour s’échauffer le regard avant (ou pendant) le grand événement artistique de la saison, la 16e Biennale d’art contemporain, qui débutera mercredi 14 septembre.
Lundi 5 septembre 2022 Impossible d’attaquer la saison 2022-23 sans regarder dans le rétroviseur de la saison précédente qui a permis de constater que les spectateurs ne sont pas tous revenus dans les salles et encore moins démultipliés face à l’offre exponentielle. De...
Vendredi 19 ao?t 2022 Les élus et élues du 2e appel à candidature pour la direction du NTH8 sont connus. 14 candidats se sont manifestés à la date-butoir du 10 juin. Cinq d’entre eux seront auditionnés en octobre. Voici lesquels.
Mercredi 17 ao?t 2022 Et si Forrest Gump portait un turban et dégustait des golgappas plutôt que des chocolats ? L’idée est audacieuse mais aurait mérité que le réalisateur indien de Laal Singh Chaddha se l’approprie davantage. Si l’intrigue réserve forcement peu de...
Mercredi 11 mai 2022 Ville médiévale et antique, Vaison-la-Romaine vaut bien qu’on s’y arrête le temps d’un week-end. Son site archéologique n’est rien moins que le plus vaste de France.
Mercredi 11 mai 2022 Alors que son film posthume Plus que jamais réalisé par Emily Atef sera présenté dans la section Un certain regard du 75e festival de Cannes, l’Aquarium (...)
Vendredi 13 mai 2022 Fruit du travail de bénédictin d’un homme seul durant sept années,  Junk Head décrit en stop-motion un futur post-apocalyptique où l’humanité aurait atteint l’immortalité mais perdu le sens (et l’essence) de la vie. Un conte de science-fiction avec...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !