Kazushi Ono : retour de flamme

Kazushi Ono

Opéra de Lyon

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Symphonique / Sept ans après son départ de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, Kazushi Ono retrouve le public lyonnais pour une soirée consacrée à Ravel, Chausson et Prokofiev.

Pour son 40ᵉ anniversaire, l’Opéra a imaginé un parcours en trois temps sous la baguette de trois directeurs qui ont marqué l’histoire de son orchestre. Le premier rendez-vous de cette célébration a eu lieu en septembre dernier quand Daniele Rustioni a magnifié les trois ballets de Tchaïkovski, La Belle au bois dormant, Casse-Noisette et Le Lac des cygnes. Directeur musical de 1988 à 1998, Kent Nagano a retrouvé sa phalange symphonique tant aimée en novembre pour un programme totalement consacré à Beethoven.

L’amour, poétique

Ce mois de janvier nous réserve les retrouvailles avec Kazushi Ono, prédécesseur de Rustioni, auteur de saisons passionnées pendant sa décennie à la tête de la formation lyonnaise. Artiste international, formé entre Zagreb, Karlsruhe et Tokyo, le chef d’orchestre japonais est un profond connaisseur de la période romantique au point d’avoir dirigé presque tout le répertoire wagnerien. Amateur de la culture russe (Moussorgski et Prokofiev notamment) et italienne (Verdi), Ono a toujours fait preuve d’une curiosité alliant rigueur et découverte lui permettant de se confronter également avec des œuvres contemporaines (Sciarrino, Mark-Anthony Turnage, Akira Nishimura et Dai Fujikura). Invité régulièrement à prendre les rênes des orchestres du Metropolitan Opera, de la Scala et de l’Opéra de Paris, Kazushi Ono a conçu un programme fascinant pour ce moment de célébration. Le la sera donné par Le Tombeau de Couperin de Maurice Ravel, composition rêveuse s’écartant du romantisme contemporain, suivie par l’envoûtant Poème pour violon et orchestre d'Ernest Chausson et un extrait du Roméo et Juliette de Prokofiev. Avec ses choix d’une extrême poésie, l’ancien directeur musical déclare, une fois de plus, son amour inéluctable pour la ville de Lyon.

Kazushi Ono. 40 ans de l'Orchestre de l'Opéra de Lyon
À l’Opéra le samedi 13 janvier

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Cinéma...

Lundi 25 avril 2022 Toujours curieux et singulier, le festival Superspectives accueille cette année quelques grands noms de la musique contemporaine et expérimentale : Gavin Bryars, Alvin Curran, Charlemagne Palestine…
Mardi 26 avril 2022 Il est libre, Iggy Pop. Bon, y en a quand même pas qui disent qu'ils l'ont vu voler, mais continuer de se trémousser torse-poils devant (...)
Mardi 29 mars 2022 Alors qu'il remonte sur scène pour présenter son dernier objet d'artisanat, La Vraie vie de Buck John, Jean-Louis Murat est l'objet d'une belle rétrospective menée par l'agence musicale lyonnaise Stardust et une vingtaine d'artistes aurhalpins.
Mardi 29 mars 2022 Un peu plus de deux ans après la tournée de Reward, la Galloise Cate le Bon est de retour sur une scène lyonnaise. Avec Pompeii, un album tout en minimalisme pop, composé et enregistré durant le grand confinement, et qui plonge dans la torpeur tout...
Mardi 1 mars 2022 Événement du côté du Ninkasi avec la venue du commandant en chef de feu Sonic Youth, qui depuis la séparation du groupe phare de l'indie rock américain multiplie les saillies solo comme pour mieux combler et dérouter ses fans éplorés.
Mardi 1 mars 2022 2021 aura été l'année de l'avènement pour Tedax Max. Douze mois pour sortir trois albums et se hisser au premier plan de la scène rap locale. Avant son passage du côté de Vénissieux à Bizarre!, le vendredi 18 mars, on a échangé...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X