Brestois émois

MUSIQUES | Musique / Au Théâtre de Villefranche, Miossec et Yann Tiersen uniront leurs voix pour un spectacle composé de morceaux inédits écrits à quatre mains. Une première pour ces deux figures emblématiques d’une génération de rockers français. Christophe Chabert

Christophe Chabert | Vendredi 23 janvier 2009

Ça commence comme une histoire pas drôle : quand un musicien breton rencontre un chanteur breton, qu'est-ce qu'ils se racontent ? Des chansons. Voilà, ce n'est absolument pas drôle, mais c'est pourtant bien ce qui s'est produit entre Christophe Miossec et Yann Tiersen. Les deux Brestois se sont déjà croisés, partageant des affiches de concert et enregistrant même un morceau sur un album de Tiersen, le dernier, Les Retrouvailles. Ça s'appelait Le Jour de l'ouverture, et il a dû leur laisser un goût d'inachevé dans la bouche : en effet, ils avaient convié un troisième larron, l'incontournable Dominique A., dont la majesté vocale écrasait les timbres fluets de ses deux camarades. Rendez-vous manqué ? Toujours est-il qu'en début de saison, ils annonçaient officiellement leurs noces musicales sur scène, le temps d'une tournée qui est aussi un bon moyen de faire un bilan de leurs carrières respectives.Les noces rebelles
Car Miossec, qui avait donné un sacré coup (dans le nez) au rock d'ici avec son album inaugural Boire, a depuis connu des fortunes diverses. Concerts boiteux, disques inégaux (on en retiendra deux : Baiser et surtout le sous-estimé Brûle), ventes alimentaires de chansons à des stars hexagonales frelatées (Johnny, quand même…), Miossec vivait sur sa réputation plus que sur l'excellence de ses prestations. C'était parfois émouvant, parfois embarrassant, toujours incertain. Quant à Yann Tiersen, après le triomphe de la bande originale d'Amélie Poulain, majoritairement une compilation des morceaux marquants de ses premiers albums, il a tenté de casser son image de multi-instrumentiste virtuose entre folklore breton et Erik Satie, avec un album clairement rock, chanté et composé à la guitare. Attachant, quoique pas complètement réussi, Les Retrouvailles a rencontré une certaine incompréhension chez les fans du Tiersen léger et valsant des disques précédents. Miossec et Tiersen ont donc, pour ce tour de chant, créé un répertoire inédit, sans chercher à surfer sur leurs succès respectifs d'avant, et les interprèteront avec une poignée de musiciens invités. Mieux : à rebours de toute stratégie commerciale, cette tournée ne s'appuie sur aucun enregistrement, le disque retraçant l'aventure étant à l'état de promesse au bout du voyage. C'est ce qui rend sympathique la démarche : une vraie aventure artistique, à la hauteur de ce qu'on pouvait attendre de ces deux personnalités brillantes, qui auront éclairé leur génération mais aussi profondément influencé les suivantes…Miossec et Tiersen
Au Théâtre de Villefranche, mercredi 4 février.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter