Carlos

D’Olivier Assayas (Fr, 2h45) avec Edgar Ramirez, Alexander Scheer…

Carlos témoigne de de ce qui arrive quand un cinéaste mineur (et on reste poli), au formalisme embarrassant de vanité, croise soudain un sujet en or qui non seulement transcende son cinéma, mais éclaire d’une légitimité nouvelle son style. Cette reconstitution épique et fiévreuse du parcours d’Ilich Ramirez Sanchez dit Carlos, révolutionnaire beau gosse devenu terroriste international puis spectre avachi de sa propre légende, est un vrai film d’action. Non seulement parce qu’il réserve quelques inoubliables morceaux de bravoure (le carnage de la rue Toullier, la prise d’otages de l’OPEP), mais aussi parce que les personnages sont saisis dans un mouvement perpétuel, ce que la caméra agitée d’Assayas retranscrit à la perfection. La fiction pourrait être rétrécie par ce souci factuel et cette absence de recul ; au contraire, c’est une fine réflexion sur le déclin de l’idéal révolutionnaire que le récit dessine. Le péché de Carlos, c’est d’accepter de l’argent plutôt que de se sacrifier pour la cause ; ce pacte capitaliste le condamne à l’errance, star encombrante d’une révolution dont plus personne ne veut. Le Carlos d’Assayas (et de son acteur, l’impressionnant Edgar Ramirez) vit dans un narcissisme extrême, une contemplation satisfaite de lui-même, de ses idées, de son charme et de ses excès, comme un Tony Montana du terrorisme aussi flamboyant que ridicule. La fascination qu’il exerce sur le spectateur n’exonère pas le film d’une issue morale, comme si l’ivresse procurée par cette œuvre démente devait durer jusqu’à la gueule de bois.
CC

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 9 juillet 2019 Cecilia et Diego ont enfin reçu une réponse favorable à leur demande d’adoption. L’enfant qu’on leur propose a neuf ans, et un passé chargé qui l’a traumatisé. Si eux l’acceptent avec amour, il n’en va pas de même pour le petit village glacial...
Mercredi 17 juillet 2019 Né dans une famille cubaine modeste, Carlos Acosta manifeste dès sa plus tendre enfance un talent inné pour la danse, qu’il pratique dans les rues. Forcé par son père à suivre des cours classiques, il devient le premier danseur étoile noir du Royal...
Mardi 30 janvier 2018 Innovant sur le plan musical comme textuel, le popeux psychédélique Orval Carlos Sibelius, dernier héraut de l'écurie Born Bad, a sorti les crocs en 2017 avec Ordre et Progrès, terrible état des lieux politico-psychédélique de notre époque, aux...
Mardi 2 mai 2017 Quand on lui parle de la tournée anniversaire qui vient couronner la belle décennie musicale du label Born Bad, JB Guillot avoue qu'il se serait bien passé (...)
Mardi 11 avril 2017 de Stephen Gaghan (É-U, 2h01) avec Matthew McConaughey, Bryce Dallas Howard, Édgar Ramírez…
Samedi 18 juillet 2015 Deuxième film du dessinateur de BD espagnol Carlos Vermut, La Niña de Fuego impressionne par sa beauté vénéneuse, sa construction mystérieuse et sa singularité cinématographique, faisant pleinement confiance au spectateur pour s’orienter dans son...
Mardi 9 décembre 2014 Jaime Rosales poursuit son chemin très personnel fait d’expérimentations formelles et de constat socio-politique sur l’Espagne actuelle, même si "La Belle jeunesse", hormis quelques éclairs de génie dans la mise en scène, patauge un peu dans un...
Mardi 15 juillet 2014 D’Olivier Assayas (Fr, 2h03) avec Juliette Binoche, Kristen Stewart…
Mardi 13 mai 2014 Après une édition 2013 dominée par un fort contingent franco-américain, les sélections du festival de Cannes 2014 sont beaucoup plus ouvertes sur les cinémas du monde, avec (déjà) des favoris et quelques outsiders que l’on va suivre de...
Vendredi 29 novembre 2013 Génie divin, Alex Monneau alias Orval Carlos Sibelius, a frappé un très grand coup cette année avec le protéiforme "Super Forma", immense chaudron musical capable de voler dans lequel tous les ingrédients possibles se mélangent pour former la pierre...
Jeudi 19 septembre 2013 Du freak, du fou, de la créature cramée, de l’inclassable, de l’incassable, du fragile, du fracassé, du fracassant, du marginal, du réfractaire, du réfracté, du revenant, du rêveur, du malade, du rageux, cet automne musical va en faire pleuvoir de...
Mardi 23 avril 2013 De Carlos Reygadas (Mex, 1h53) avec Rut Reygadas, Eleazar Reygadas…
Mardi 19 mars 2013 De Pedro Almodóvar (Esp, 1h3O) avec Javier Camara, Carlos Areces…
Jeudi 17 janvier 2013 Sur la traque de Ben Laden par une jeune agent de la CIA, Kathryn Bigelow signe un blockbuster pour adultes, complexe dans son propos, puissant dans sa mise en scène de l’action, personnel dans le traitement de son personnage principal. Christophe...
Vendredi 16 novembre 2012 L’Ensemble Relecture et Création et son chef Carlos Molina n’ont qu’une obsession : faire sonner des œuvres anciennes, baroques ou classiques comme si (...)
Mercredi 7 novembre 2012 D’Olivier Assayas (Fr, 2h02) avec Clément Métayer, Lola Creton, Carole Combes…
Vendredi 2 novembre 2012 Morceau de résistance de la 11e édition des Belles Latinas, le deuxième mouvement de ce festival consacré à la littérature latino-américaine s’articulera autour de rencontres avec une quinzaine d’auteurs et de lectures d’extraits de leurs ouvrages....
Mercredi 3 octobre 2012 Le premier film du franco-espagnol Juan Carlos Medina est une fresque ambitieuse sur deux époques qui relie avec brio guerre d’Espagne et quête d’identité, blessure nationale et blessure intime, fiction fantastique et réflexion historique. Une...
Jeudi 12 juillet 2012 De Marion Laine (Fr, 1h28) avec Juliette Binoche, Edgar Ramirez…
Jeudi 24 novembre 2011 L’Ensemble Relecture et Création, imaginé et dirigé par Carlos Molina, se dévoile de saison en saison, avec l’appréhension de ceux qui savent innover sans (...)
Mardi 21 juin 2011 Coup de foudre / Rageur, baroque et violent, Balada triste évoque les années noires du franquisme à travers la rivalité de deux clowns amoureux d’une même femme : ni allégorique, ni ironique, Alex de la Iglesia signe son meilleur film, une tragédie...
Mardi 14 juin 2011 Rageur, baroque et violent, "Balada triste" évoque les années noires du franquisme à travers la rivalité de deux clowns amoureux d’une même femme : ni allégorique, ni ironique, Alex de la Iglesia signe son meilleur film, une tragédie d’une noirceur...
Lundi 23 mai 2011 Coup de cœur / C’est autour d’une table ronde sur le thème de l’expérience de l’isolement et de l’enfermement que l’on retrouvera Carlos Liscano, auteur uruguayen condamné en 1972 à treiza ans de prison par le régime militaire auquel il s’opposait....
Jeudi 5 mai 2011 De Gael Garcia Bernal, Carlos Reygadas, Rodrigo Pla, Rodrigo Garcia… (Mex, 1h50)
Vendredi 17 décembre 2010 De Diego et Daniel Vega Vidal (Pérou, 1h23) avec Maria Carbajal, Carlos Gassols, Bruno Odar
Lundi 22 novembre 2010 Quand le monde s'écroule, il ne reste plus qu'à retrouver «celles sans qui Freud ne serait rien : les mères». L'écriture de Santiago Carlos Ovès est ainsi : (...)
Vendredi 29 février 2008 d’Olivier Assayas (Fr, 1h40) avec Charles Berling, Juliette Binoche…
Mercredi 26 septembre 2007 Juan Carlos Fresnadillo réussit l'exploit de surclasser son modèle, et teinte la franchise horrifique initiée par Danny Boyle de fines touches séditieuses, au service d'un habile renouvellement du genre. François Cau

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !