Face B ! Des forêts innombrables derrière les arbres

Le Narcisse noir

Institut Lumière / L'Institut Lumière explore la face parfois oubliée des grands réalisateurs de l'Histoire du cinéma : bienvenue dans un cycle baptisé Face B.

Indolore, nécessitant ni prise de sang, ni qu’on farfouille vos fosses nasales, ce test mérite d’être effectué. Prenez la liste des cinéastes (ou interprètes) à l’affiche du cycle de rentrée de l’Institut Lumière, puis citez spontanément un titre, le premier vous venant à l’esprit — attention, il peut y avoir plusieurs réponses possibles. Jacques Becker ? Touchez pas au Grisbi. Julien Duvivier ? Le Petit Monde de Don Camillo. John Schlesinger ? Macadam Cowboy. Jacques Tati ? Les Vacances de M. Hulot. Et ainsi de suite. À ce jeu où il n’y a pas de mauvaise réponse, on observe cependant une constante : certaines œuvres de grande qualité, loin d’être méconnues pourtant, demeurent obombrées par la postérité d’un chef-d’œuvre indiscuté. Parcourir la Face B de l’histoire du cinéma, c’est rappeler à notre bon souvenir l’existence d’autres pépites dans le filon d’un auteur et l’occasion de les savourer sur grand écran.

à lire aussi : Les Frères Dardenne Prix Lumière 2020

Délices de succomber à l’art de la couleur de Powell & Pressburger dans Le Narcisse noir, vertiges de la mise en abyme et du cinéma total proposés par Fellini dans Huit et demi, douleur de partager les tragédies et cas de conscience des Résistants face à l’immense L’Armée des ombres, empathie pour la malheureuse Shirley MacLaine de La Garçonnière, découverte du sentiment de fureur et de violence devant Le Chiens de paille… Et puis Rashômon, Le Trou, Playtime, L’Homme au bras d’or, Tous en scène… À la vérité (de Clouzot, également au programme), en plus de parcourir un vaste éventail de sentiments et passions humaines, ce cycle constitue une excellente révision générale. Ensuite ? Il sera temps de s’intéresser aux frères Dardenne sous toutes leurs faces à l’occasion du Festival Lumière…

Face B
À l’Institut Lumière jusqu’au 4 octobre

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Cinéma...

Lundi 5 septembre 2022 Bien qu’il atteigne cette année l’âge de raison avec sa 7e édition, le Festival du film jeune de Lyon demeure fidèle à sa mission en programmant l’émergence des (...)
Mercredi 17 août 2022 Et si Forrest Gump portait un turban et dégustait des golgappas plutôt que des chocolats ? L’idée est audacieuse mais aurait mérité que le réalisateur indien de Laal Singh Chaddha se l’approprie davantage. Si l’intrigue réserve forcement peu de...
Mercredi 11 mai 2022 Alors que son film posthume Plus que jamais réalisé par Emily Atef sera présenté dans la section Un certain regard du 75e festival de Cannes, l’Aquarium (...)
Vendredi 13 mai 2022 Fruit du travail de bénédictin d’un homme seul durant sept années,  Junk Head décrit en stop-motion un futur post-apocalyptique où l’humanité aurait atteint l’immortalité mais perdu le sens (et l’essence) de la vie. Un conte de science-fiction avec...
Mardi 26 avril 2022 Les organisateurs d’On vous ment ont de le sens de l’humour (ou de l’à propos) puisqu’ils ont calé la septième édition de leur festival pile entre la présidentielle et les législatives. Une manière de nous rappeler qu’il ne faut pas tout...
Mardi 26 avril 2022 Orfèvre dans l’art de saisir des ambiances et des climats humains, Mikhaël Hers (Ce sentiment de l’été, Amanda…) en restitue ici simultanément deux profondément singuliers : l’univers de la radio la nuit et l’air du temps des années 1980. Une...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !