Caos calmo

ECRANS | D’Antonello Grimaldi (Ita/GB, 1h55) avec Nanni Moretti, Valeria Golino…

Christophe Chabert | Vendredi 5 décembre 2008

Commençons par nous faire des ennemis : le roman originel de Sandro Veronesi, chronique singulièrement chaleureuse d'un veuvage refoulé, ne méritait pas forcément le flot de dithyrambes qui a accueilli son édition française. Antonello Grimaldi et Nanni Moretti (qui officie également en tant que scénariste) ont cependant réussi à en extraire l'essentiel, élaguant le récit, au risque de recourir à des ellipses parfois un peu grossières. La mise en scène de Grimaldi cède de temps à autre à un fâcheux laisser-aller (voir la séquence tournant autour du caméo prestigieux, bâclée n'importe comment), enrobe quelques-unes de ses scènes clés comme des clips pompiers sur de la musique tendance (Rufus Wainwright, Radiohead), mais la performance exceptionnelle de Moretti finit par avoir raison de ces réserves : pour qui goûte l'art délicat du mélo, Caos Calmo est en définitive une friandise pas trop bourrative. FC

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter