Frost / Nixon, l'heure de vérité

ECRANS | De Ron Howard (EU, 2h02) avec Frank Langella, Michael Sheen…

Christophe Chabert | Lundi 30 mars 2009

Commençons par être positif : nous avons affaire au meilleur film de Ron Howard. Ce faiseur terriblement anodin de l'industrie hollywoodienne, dont le dernier fait d'arme était tout de même le consternant Da Vinci Code, s'est vaillamment repris en main, a retrouvé une contenance cinématographique en se laissant porter par une intrigue qui, cette fois-ci, a du sens. En même temps, pour saloper le fascinant matériau de base (une reconstitution de l'interview vérité du président américain déchu Richard Nixon, trois ans après le scandale du Watergate), tout en reprenant les deux excellents acteurs qui venaient de camper les rôles principaux pendant deux ans sur les scènes londoniennes, il aurait vraiment fallu y aller très fort ! Conscient de la portée de son projet, Ron Howard témoigne d'une retenue salutaire dans ses effets, patine un peu dans sa longue première moitié avant de se reprendre dès que l'affrontement entre les deux protagonistes débute. C'est là que le film quitte enfin ses oripeaux de machine à Oscar classique pour se concentrer sur le combat rhétorique entre Frost et Nixon, fantasmant au gré d'une logique narrative assez efficace les à-côtés, coups bas et autres retournements impromptus de situation. Malheureusement, dans cette succession de séquences au potentiel dramatique inouï, Ron Howard se replie définitivement derrière ses acteurs, renonçant à insuffler à ses scènes l'ampleur requise. On en vient alors à imaginer ce qu'aurait pu donner un tel sujet dans les mains d'un cinéaste plus inspiré… François Cau

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter