Il court, il court

Nadja Pobel | Lundi 13 octobre 2008

Roger Planchon ne s'arrêtera jamais. Septuagénaire, le comédien-metteur en scène s'amuse encore à faire du théâtre. Jusqu'au 19 octobre au Studio 24 de Villeurbanne, il monte une des premières pièces d'Eugène Ionesco «Amédée ou comment s'en débarrasser». Un couple cloîtré depuis 15 ans passe plus de temps à se chercher des noises qu'à se dire qu'il s'aime. Jusqu'à ce que quelqu'un (l'amant ? l'enfant ?) caché dans la chambre ne soit pris d'une crise de croissance interrompue et envahisse l'espace unique dans lequel le couple puise son oxygène. La mise en scène un peu lisse ne masque pas l'incroyable énergie de Planchon et son bonheur d'être sur scène.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter