Amala Dianor, trois pièces à la Maison de la Danse

Jean-Emmanuel Denave | Mercredi 20 octobre 2021

Photo : © Romain Tissot


Un solo (Wo-man), un duo (Extension) et un trio (Point zéro), tel est le programme concocté (en deux temps, le solo étant joué séparément dans une petite salle en début de soirée) par le chorégraphe Amala Dianor, artiste associé à la Maison de la Danse. Soit la triple occasion idoine pour découvrir son univers encore méconnu du grand public.

Après avoir débuté dans le hip-hop, Amala Dianor a suivi une formation en danse contemporaine à Angers puis, pendant une dizaine d'années, a dansé pour des chorégraphes de renom aux styles très différents (Emmanuel Gat, Régis Obadia, Abou Lagraa…). À travers toutes ses expériences, il a peu à peu forgé sa propre écriture transdisciplinaire (entre hip-hop, néo-classique, danse afro et danse contemporaine), marquée par la virtuosité, le dépouillement de toute recherche spectaculaire, l'exploration de la matière fondamentale du mouvement et du cops.

Sa première pièce date de 2012 et son trio présenté à Lyon est sa dernière création. Point Zéro est dansé par le chorégraphe avec deux amis. « Il s'agit, écrit le chorégraphe dans le dossier de presse, d'éprouver ensemble le chemin que chacun a parcouru à travers les différentes esthétiques qui construisent nos parcours. Johanna, Mathias et moi avons tous trois commencé par la street danse puis avons creusé des sillons personnels, nourris de rencontres, de partages et d'hybridation. »

Amala Dianor, Extension et Point Zéro
À la Maison de la Danse les jeudi 21 et vendredi 22 octobre

Amala Dianor, Wo-man
Au Studio de la Maison de la Danse les jeudi 21 et vendredi 22 octobre en début de soirée

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter